Balade dans les ruelles de Château-vieille-ville et visite de Fort Queyras

Fort Queyras

Fort Queyras est situé à plus de 1300 mètres d’altitude, dans le département des Hautes Alpes, sur la commune de Château-vieille-ville dans le Parc naturel régional du Queyras.

Construit sur les hauteurs d’un verrou glaciaire, cet ancien château fort, se nommait autrefois Château Queyras, nom qui s’est transposé aujourd’hui au village au pied du fort. Le château fort date du XIe – XIIIe siècle et il fut remanié par Vauban au XVIIIe siècle, puis au XXe siècle pour répondre aux besoins de l’armement.

 Aujourd’hui, monument privé, il est classé monument historique.

Je vous propose de revivre l’histoire des garnisons de montagne avec une visite historique d’un lieu conservant encore de nombreux équipements dans un mélange de forteresse médiévale ceinturée de parties plus modernes construites sous Vauban ou au XXe siècle.

Un peu d’histoire :

La région du Queyras fut intégrée aux Escartons de Briançon depuis le XIIIe siècle et Château Queyras défendait des attaques du Royaume de Savoie sur la région du Haut Dauphiné en fermant la vallée du Guil qui mène à l’Italie. L’architecture du château fort date donc de cette période, avec ses donjons et tours circulaires.

Au XVIIe siècle, il résista aux incursions savoyardes et c’est alors que Vauban décida de remanier le système défensif du château en ajoutant une nouvelle enceinte avec des escarpes, des fossés, des contrescarpes et des bastions en demi-lune. De plus il préconisa la construction de la forteresse de Mont-Dauphin plus bas dans la vallée du Guil. Puis au XIXe siècle, le système de défense sera renforcé avec l’ajout de batteries casematées.

Le fort sera désarmé à la fin de la seconde guerre mondiale et il abrita des bataillons de chasseurs alpins. Démilitarisé en 1967 et vendu à un particulier, il accueillera des colonies de vacances.

Il est aujourd’hui privé et ouvert aux visiteurs avec un prix d’entrée de 10 euros en 2021.

Accès : Depuis Briançon, j’accède au Queyras par le col de l’Izoard, à 2361 mètres d’attitude. La descente du col est exceptionnellement belle au travers d’un paysage lunaire dans un désert de pierres et de cheminées de fées, nommé la casse déserte. Il est possible de faire une pause au refuge Napoléon dans la montée au col, ou tout simplement faire le selfie devant Napoléon ou l’obélisque du col !

Apres quelques kilomètres, j’arrive à Château-Vieille-Ville et je commence par remonter la grande rue, avec son église et ses vielles fermes le tout dominé par le fort.

La visite : Je commence par franchir le pont levis au-dessus du fossé ce qui nous fait découvrir les bastions défensifs en demi-lune ajoutés sous Vauban. Et je franchi la porte Dauphine, unique passage permettant de pénétrer dans le château.

Apres une galerie et sa tour de garde, j’accède à l’ancienne grande porte Royale du château avec son tympan sculpté. Sur le côté gauche, un passage permet d’accéder au bastion Nord-Est qui abrite une première série de casemates, composée de 5 voutes qui accueillaient chacune un canon, protégeant ainsi l’accès au fort.

Je parcours le chemin de garde, sous le château, et découvre les restes d’un monte-charge afin de faciliter le ravitaillement du château (comme la farine pour la boulangerie…).

Je continue ma visite avec la partie Ouest du fort, qui est une extension du XVIIIe siècle. Ce petit quarter abrite le lavoir, la boulangerie et l’hôpital ainsi que le mess des officiers. La boulangerie est toujours équipée de ses deux grands fours et a un accès à l’eau. Des citernes de récupération d’eau de pluie permettaient au fort d’être autonome, en complètement de la construction, au XVIIIe siècle, d’un canal en chenaux de mélèzes, qui amenait l’eau en provenance de Meyries.

Enfin pour accéder au cœur du château, il faut de nouveau traverser des casemates, qui protègent également un grand escalier de 70 marches permettant d’accéder aux jardins du gouverneur en contrebas avec son mur d’enceinte.

La visite se poursuit avec la poudrière construite sous Vauban et en face l’ancienne boulangerie datant de la période moyenâgeuse qui fut transformée en salle d’arme.

Puis j’arrive à la place d’arme permettant d’accéder dans l’ancien château fort en passant un nouveau pont levis. Cette place offre une belle vue sur les tours du vieux château, le cadran solaire et je découvre l’ancien clocher de la chapelle.

Je pénètre alors dans la cour du château avec son puis central, puis dans l’ancien château féodal avec ses grandes salles en enfilade et les ouvertures du donjon offrent une vue imprenable sur la vallée du Guil remontant vers l’Italie.

Je traverse la cour pour accéder aux casernes des troupes, qui furent modernisée avec l’ajout de lavabos en enfilades, sur le côté, certaines cellules plus confortables étaient destinées aux officiers, alors que plus bas on accède aux caves et au cachot !

Cette visite du château, m’a transportée dans le temps où chaque détail est important et avait son utilité. De plus on retrouve toutes le composant indispensable à la vie en autonomie d’un fort et ce que l’on retrouve dans presque toutes les fortifications ! Alors n’hésitez pas…

Venez passer quelques jours dans le sud du département des Hautes-Alpes pour découvrir la région afin de visiter la ville de Briançon ou la forteresse de Mont Dauphin et découvrir la ville de Embrun. Ou en randonnées que ce soit pour le Pic de Rochebrune, le fort de l’Infernet, Le Chaberton ou pour le sommet du Pic du Morgon, lors d’un un Week end  autour du lac de Serre Ponçon.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Château de Fort Queyras

4 commentaires sur “Balade dans les ruelles de Château-vieille-ville et visite de Fort Queyras

  1. Merci pour ces magnifiques photos.Je pars bientôt  sur St Raphael. Avez vous fait un récit sur cette région  ?Amicalement.Dominique HeuEnvoyé depuis mon appareil Galaxy

    J'aime

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s