Rando au Pain de Sucre, belvédère sur le Queyras et sur le Mont Viso

reflet du Pain de Sucre sur le lac Foréant

Le Pain de Sucre est un beau sommet, culminant à 3208 mètres d’altitude, sur la commune de Molines dans le Parc Régional du Queyras, au Nord-Est des hautes Alpes. A proximité du col Agnel et du Piémont en Italie, ce sommet de plus de 3000 mètres, est facilement accessible en randonnée sportive et offre un magnifique point de vue sur le Mont Viso tout proche. 

J’ai réalisé la rando pour le Pain de Sucre avec la descente au lac Foréant. Ce qui représente environ 4h30 de marche sans les pauses pour 600 mètres de dénivelé et moins de 10 kilomètres. Il faut tout de même noter que la pente reste raide et soutenue pour le Pic du Pain de Sucre et où la chute est interdite, de plus avec la neige en versant Nord, je suis restée dans les dalles rocheuses du versant Sud.

Itinéraire de la randonnée : L’accès en voiture, se fait depuis Château Queyras, en prenant la route pour le col d’Agnel, et je me gare sur le grand parking à 2630 mètres d’altitude, juste en dessous du col et au-dessus du refuge Napoléon. Il est tôt et j’ai froid, le vent est glacial et j’ai du mal à me réchauffer… Depuis le parking, je peux déjà admirer le lever du soleil sur les sommets du Parc national des Ecrins et plus loin, les bouquetins sont au rendez-vous et n’hésitent pas à traverser la route goudronnée.

Du parking, je prends le sentier du GR 58 jusqu’au Col Vieux. Sur toute cette montée, il est important de rester sur le chemin et de ne pas en sortir pour éviter au maximum, l’érosion et on peut voir les travaux qui ont été réalisés afin de fixer la végétation si fragile à cette altitude.

A partir de Col Vieux, à 2806 mètres, je prends le chemin de droite et il est préférable de rester toujours bien à droite sur la montée, comme me l’ont conseillées des randonneuses, la veille.

J’arrive vite dans les pierres, des grosses, des moins grosses, mais ce n’est pas un pierrier, c’est une pente de blocs… le chemin serpente vers le sommet, puis se perd avec de nombreuses traces… et se fait de plus en plus raide et je continue à 4 pattes, sans quitter mes gants car le rocher est glacial et je suis impatiente d’arriver au sommet pour trouver le soleil…

Enfin, le sommet, je bois un café chaud pour prendre le temps d’apprécier le paysage depuis ces blocs rocheux ou le vent ne permet pas de se réchauffer.

Le Mont Viso

Cliquer pour admirer le panorama depuis le sommet du Pain de Sucre (3208m) sur le lac Foréant, le Pic de Rochebrune, Le Mont Blanc en arrière-plan, Le Mont Viso et l’Italie, puis sur les Hauts sommets du Queyras avec les pics de Font Sancte, et enfin les glaciers du massif des Ecrin, Aillefroide, Pelvoux, les Agneaux, La Meije et les Aiguilles d’Arves, sublime !

Je redescends par le même chemin pour rejoindre le col vieux et sur la partie haute, la chute est interdite… je désescalade sur certains passages tout en cherchant l’itinéraire le plus simple. D’ici j’entends un groupe de randonneur qui accompagné par un guide d’une grande agence de la région, hurlent dans la montagne ….

De retour au Col Vieux, il est tôt et je me décide de suivre le GR 58 qui descend au lac Foréant à 2618 mètres d’altitude, juste en dessous du Col. C’est un des lacs emblématiques du Queyras car il est entouré de 3 sommets de plus de 3000 mètres, le Pain de Sucre, le Taillante et le pic Foréant, et c’est aussi l’un des plus grands lacs du Queyras.

Ce lac est situé dans une vallée glaciaire avec de nombreuse traces de roches rabotées par le passage du glacier ainsi que sur les falaises de Taillante. De par son altitude et son exposition, ce vallon reste froid et abrite une végétation de type arctique avec des espèces rares et certaines berges du lac ne sont pas accessible.

Je fais une pause au bout du lac pour apprécier le sommet du Pain de Sucre se reflétant dans les eaux du lac. Apres la pause déjeuner, je remonte au col Vieux et descends jusqu’au parking pour partir à la découverte du col Agnel et du Village de Molines

Le col Agnel, situé à 2744 mètres d’altitude, est le second col le plus haut de France et le 3e plus haut col d’Europe. C’est l’une des 3 entrées du Queyras et le seul passage qui communique avec l’Italie et cela depuis des siècles, il permet un échange entre les deux vallées, entre les deux pays et jusqu’en 1970, la route n’était qu’un simple chemin muletier…  C’est aussi un lieu où s’est déroulé de nombreuses batailles historiques. Aujourd’hui, c’est le paradis des cyclistes et motos à la belle saison, et du ski de fond et du ski de rando en hiver !

Je profite de me rendre au col pour admirer les sommets du massif des Ecrins et du Mont Viso à l’heure du coucher du soleil qui est glaciale sur les Alpes en cette fin octobre.

Venez passer quelques jours dans le sud du département des Hautes-Alpes pour découvrir la région afin de visiter le Queyras, avec Molines et Ceillac, château Queyras, la forteresse de Mont Dauphin et découvrir la ville de Embrun. Ou en randonnées que ce soit pour la tête de Girardin, le lac de Souliers, le Pic de Rochebrune, le lac miroir ou pour le sommet du Pic du Morgon, et pour finir avec un Week end  autour du lac de Serre Ponçon.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

coucher de soleil sur les Ecrins depuis le col Agnel

3 commentaires sur “Rando au Pain de Sucre, belvédère sur le Queyras et sur le Mont Viso

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s