Balade artistique à la découverte de Sète, de ses fresques et du street art

Sète et ses canaux

Située au bord de la mer méditerranée, dans le département de l’Hérault en Occitanie, Sète s’est développée au pied de l’ile du Mont Saint-Clair entre la mer et l’étang de Thau.

Cette ville portuaire, débouchée du canal du midi en méditerranée, est traversé par de nombreux canaux, lui donnant ainsi le surnom de petite Venise. Et même si le Mont Saint Clair était habité depuis l’antiquité, il faudra attendre le XVIIe siècle pour que Louis XIV décide de la création de la ville et de son port, afin de défendre l’embouchure du canal du midi.

Au Sud, la ville est reliée à Marseillan et Agde par un long lido (ban de sable) entre la mer et l’étang de Thau confirmant ainsi son isolement au milieu des eaux. Ville ouverte sur la mer, son économie est essentiellement tournée vers des activités maritimes, avec la pêche, complétées par un port industriel, un port de de plaisance ainsi que pour les transports maritimes avec des ferrys pour l’Afrique du Nord.

Faire une pause à Sète, c’est découvrir les canaux avec les nombreuses façades du XIXe, se balader dans les quartiers historiques qui abritent un musée à ciel ouvert (MaCO) avec de nombreuses fresques de street Art. Pour compléter ma visite, je monte au Mont Saint Clair afin d’admirer le panorama sur la ville, sans oublier bien sûr une pause afin de déguster une Tielle à la Sétoise avec en dessert des pierres blanches de Sète !

Je vous emmène avec moi pour une visite de la ville, qui commence par une balade le long des canaux afin d’admirer les façades du XVIII et XIXe siècle qui ont survécu aux bombardements de la secondes guerre Mondiale. Puis Le palais consulaire, de style Art déco, est remarquable au carrefour des canaux et il est surmonté d’une tour de l’Horloge.

Ensuite, je monte vers le cœur de la ville des Arts, avec l’hôtel de ville, la halle commerçante, Le kiosque à musique de la belle époque et les belles places ornées de fontaines.

Je continue par le quartier haut avec ses nombreuses petites maisons de pêcheurs sur 2 niveaux où je découvre quelques fresques du K-live.

J’arrive au cimetière marin, qui surplombe la mer et je découvre la tombe de Paul Valery au milieu de ce lieu historique.

En contrebas, un ancien fort est aujourd’hui le théâtre de la mer et au-dessus s’élève le Phare du Mont Saint-Clair, qui date de 1903 et du haut de ses 23 mètres, offre un beau point de vue sur le vieux port et le Phare Saint Louis. Il est classé patrimoine XXe siècle.

Je continue ma déambulation à la découverte du street Art avec la visite du MaCO (musée à ciel ouvert). Munie d’un plan obtenu à l’office de tourisme, je recherche les œuvres d’art d’artistes aux styles très différents avec la surprise pour chaque trouvaille qui offre une émotion différente de la précédente !

Cette balade artistique, est complétée chaque année par de nouvelles œuvres lors du festival K-live, et rassemble aujourd’hui plus de 35 fresques disséminées dans la ville. Il est possible de les découvrir en visite guidée, mais la recherche peut aussi se faire seul avec l’aide du plan…

Je découvre les cœurs de Sunra. La fresque de Mademoiselle Maurice, Le monstre de Bault, codex Urbanus, la fresque romaine de Andrea Ravo Mattoni, Ratur et skaro, Tony Bosc….

Et c’est aussi la ville de Brassens, que l’on retrouve représenté dans des fresques mais aussi dans l’espace Georges Brassens, aux travers de différentes expositions.

Plus loin, la rue de Tunis est un atelier d’artistes en plein air qui s’expriment sur toutes les façades !

Je continue ma journée avec une montée au Mont Saint Clair, sommet de la ville, il culmine à 182 mètres et abrite la chapelle de Notre Dame de La Salette. Ce massif calcaire fut de tout temps un refuge pour les moines ou les pirates et il permet aujourd’hui de se balader dans la forêt domaniale de Sète, en offrant de magnifiques points de vue sur la ville, le port, l’étang de Thau, les vignes et le lido.

La Chapelle Notre dame de la Salette :  c’est le nom qui est utilisé pour designer la Vierge Marie telle qu’elle est apparue aux enfants de la Salette près de Corps en Isère et on retrouve donc de nombreuses chapelles sous le même nom dans le monde entier. Elle date du XXe siècle et elle est décorée de nombreuses fresques de Bringuier et d’ex-voto en peinture murale. L’intérieur est sombre et l’aspect naïf de ses peintures lui donne un charme unique !

Pour la fin de journée, une dernière déambulation me permet de découvrir le petit quartier de pêcheurs de pointe courte, le long du quai du mistral. Je découvre un village dans la ville, avec de petites maisons au bord des quais des pêcheurs qui ont gardé toute leur authenticité même si quelques fresques de MaCO sont aussi présentes.

Voici donc une ville plutôt moderne avec des quartiers aux atmosphères très différentes et qui mérite que l’on s’attarde à découvrir la douceur de vivre des terrasses face aux canaux. N’hésitez pas à venir découvrir la région et ses environs, avec les plages et plus au Sud Narbonne, l’Abbaye de Fontfroide et Gruissan, ou  Leucate et plus au Nord, visiter la Camargue avec la ville de Aigues-Mortes,  Le Grau du Roi et une balade autour de Fonquevaux et visiter l’Abbaye de Saint Gilles,  la Réserve ornithologique du Pont de Gau et les Saintes Maries de la Mer et découvrir le cirque de Navacelles et la vielle cite de Saint Guilhem-le Désert.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

6 commentaires sur “Balade artistique à la découverte de Sète, de ses fresques et du street art

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s