Abbaye de Saint Guilhem le Désert et le pont du diable

Abbaye de Saint Guilhem le Désert

Située en Occitanie, dans le département de l’Hérault et au carrefour des villes de Ganges, Montpellier et Lodève, Saint Guilhem le Désert est classé parmi les plus beaux villages de France.

L’abbaye fut élevée au sud des Cévennes dans la vallée du Verdus, juste avant qu’il rejoigne le canal d’irrigation de Gignac qui est une partie de l’Hérault sur cette portion.

Le pont du Diable

Eglise de pèlerinage, l’histoire raconte qu’en 804, le compte de Toulouse et Duc d’Aquitaine Saint Guillaume (Guilhem) fit élever une abbaye dans le vallon de Gellone, idéalement située en retrait de la vallée languedocienne et au cœur de la forêt et avec un accès à l’eau. Lors de la canonisation de ce dernier en 1066, l’abbaye prendra le nom de Saint Guilhem. Par la suite, une agglomération se développa autour de ce centre religieux, qui est aussi une d’étape sur les chemins de Arles à Saint Jacques de Compostelle, ce qui lui a permis d’être classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998.

Je vous propose donc une déambulation dans les ruelles de ce village, qui vous transporteront dans le temps, surtout en saison d’hiver lorsqu’il y a moins de monde.

Saint Guilhem le Désert, est un petit village moyenâgeux, avec des ruelles étroites qui remontent vers l’abbaye et on peut toujours y admirer de belles baies renaissances ou gothiques sur les façades des maisons.

L’église est un bijoux de l’Art Roman languedocien, et les pèlerins peuvent se reposer sur la place centrale, face à l’entrée de l’église, un creux d’un platane de plus de 150 ans… ou sur la terrasse du café du village.

La grande renommée de l’abbaye vient du fait qu’elle abrite un morceau de la Sainte Croix (donné par Charlemagne), ainsi que les reliques de Saint Guilhem, qui attirent de nombreux pèlerins depuis le Moyen-Age. C’était une abbaye bénédictine et qui sera transformée au XXe siècle en église paroissiale, mais elle a conservé son magnifique cloitre et une allure très sobre de monastère. La nef est d’une très grande hauteur pour l’époque, avec 18 mètres de haut pour seulement 6 mètres de large, avec un intérieur très épuré.

Apres la découverte de ce village, je vous invite à faire une pause le long des gorges de l’Hérault pour découvrir le fameux pont du diable, qui se situe un peu plus bas.

La légende raconte qu’il fut construit par les moines de l’abbaye afin de traverser l’Hérault. Chaque nuit, les travaux pour l’édification du pont étaient détruits. Les moines demandèrent alors à Saint Guilhem de les aider … il rencontra le diable en personne et fit un pacte avec lui. Et avec ruse et en échange des travaux du pont il lui offrit … l’âme d’un chien et non celles de ses serviteurs !!! Et de nos jours, on peut toujours entendre rugir le diable lors des grandes crues de la rivière !

Après cette magnifique visite dans le temps, je vous invite à découvrir les environs avec les Cévennes et St André de Majencoules et des balades pour Saint Jean de Bueges, le Ravin des Arcs, le cirque de Navacelles ou Ranc de Banes et le village de Sumène.

Merci pour la lecture de mon blog !

Texte et photos ©COQ Catherine

cloitre de Saint Guilhem

2 commentaires sur “Abbaye de Saint Guilhem le Désert et le pont du diable

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s