Saint Jean de Buèges – Randonnée pour la traversée du massif de la Séranne.

Saint Jean de Bueges, le village

Je vous propose une belle randonnée au départ de Saint Jean de Buèges, situé entre Saint Guilhem le Désert et Ganges dans le département de l’Hérault. Nous partons pour une boucle d’environ 14 kilomètres dans le massif de la Séranne avec 600 mètres de dénivelé. Le chemin est marqué.

Le massif de la Séranne est une grande barrière calcaire de type karstique qui culmine à 942 mètres d’altitude pour environ 25 km de long et c’est le dernier massif situé au sud des Cévennes et du Causse du Larzac. Au pied, le remarquable petit village médiéval de Saint Jean de Buège est blotti au cœur d’une vallée cultivée d’oliviers et de vignes. Il ne laissera personne indifférent avec sa silhouette particulière qui est dominé par les anciennes tours du château et entourées de falaises calcaires. La région est propice et à l’escalade et à la spéléologie avec de nombreuses cavités dans le secteur.

Je débute la boucle depuis le centre du village qui est à environ 150 mètres d’altitude, en passant derrière l’église et je monte à travers les champs d’oliviers, en direction de ce magnifique massif avec ses falaises calcaires. Je marche sur un vieux chemin muletier empierré, qui permettait d’accéder aux champs et de rejoindre le cirque de Navacelles plus au Nord. Plus loin, les pierriers remplacent les herbages, puis apparaissent les premiers pitons rocheux, avec de belles plateformes nous donnant une magnifique vue sur la vallée de la Buèges et au loin, le Pic Saint Loup.

Saint Jean de Bueges avec le Pic Saint Loup en arrière plan

Une fois arrivée à plus de 600 mètres d’altitude, je découvre le plateau sommital, avec ses forêts de chênes et des clairières herbacées fleuries de narcisses jaunes en ce mois de février. Le chemin continue de s’élever avec une végétation plus aride et composée essentiellement de buis poussant dans les pierriers. Aux environs de 800 mètres d’altitude, en regardant au Nord, je découvre un magnifique panorama sur les méandres des gorges de la vis et le Causse de Blandas.

Gorges de la Vis et le Cirque de Navacelles

Le chemin continue de serpenter dans un dédale karstique entrecoupé de buis qui sont rabougris par les vents violent sur ces hauteurs. C’est alors que débute la descente dans le cirque de la Séranne et vers le hameau Le Mejanel, mais il est aussi possible de continuer vers Saint Guilhem-le-Désert par les hauts plateaux. C’est donc une belle descente de 500 mètres de dénivelé sur une piste empierrée plein sud.

Arrivée au vieux village, je continue par la vieille piste, qui a conservé sa magnifique calade, en direction des sources de la Buège, pour une pause au bord de l’eau. C’est une belle résurgence karstique et le lieu est vraiment bucolique avec ses couleurs variant du bleu marine, au turquoise en passant par toute la gamme des verts.

Après ce moment de détente, il me reste une petite heure de marche pour revenir au village au travers des champs d’oliviers, puis je longe la rivière pour découvrir un vieux moulin, dont la pierre de la meule est réutilisée dans le mur d’enceinte. Plus loin, les tours du village de St Jean de Buèges, apparaissent sous leur plus bel angle.

Une bière au petit café du village, est bien méritée et je continue de déambuler dans les ruelles en direction du château. Arrivée au jardin des senteurs qui vient d’être créé au pied du château, je rencontre l’un des restaurateurs du site qui me conte son histoire.

La plus vieille tour du château date du XII e siècle et le château sera agrandi et modifiée au cours de l’histoire. Au Moyen-Age, c’était un point de contrôle et de surveillance de la baronnie de Pégairolles pour les seigneurs de Saint Jean. Puis ce château passera entre les différentes mains de petits seigneurs locaux. Au XVIIIe, le château est abandonné, et servira de carrière de pierre pour l’agrandissement du village. Et c’est seulement à partir de 1990 que commencera sa restauration.

On peut aussi s’étonner de remarquer que le village est construit de façon défensive autour du château et non de l’église qui elle se trouve aux abords du village, ce qui est un des témoignages des conflits entre catholiques et protestants au XVIIIe siècle très marqué dans cette région.

Après cette magnifique marche, je vous invite à découvrir d’autres randonnées avec le tour du Pic Saint Loup ou par le sommet du Pic Saint Loup ou un peu plus au Sud le Ravin des Arcs, Saint Guilhem le Désert plus à l’Ouest et au Nord le sommet d’Anjeau, le cirque de Navacelles ou Ranc de Banes et le village de Sumène.

Texte et photos © COQ Catherine

Saint Jean de Bueges et sa vallée

5 commentaires sur “Saint Jean de Buèges – Randonnée pour la traversée du massif de la Séranne.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s