Randonnées en PACA

Rando des moulins de la gorge de Véroncle jusqu’au village de Murs en Provence

village de Murs dans le Vaucluse
Murs village perché du Vaucluse
Difficulté⭐⭐⭐⭐
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐

Je vous emmène, aujourd’hui, sur l’une des plus belles randonnées du Luberon, les moulins de la Veroncle. C’est un circuit sportif qui longe le fond du canyon sur quelques kilomètres afin de rejoindre le village de Murs dont la visite vaut le détour.

En randonnée pour les moulins de la Véroncle :

Située entre les communes de Gordes et de Murs dans le département du Vaucluse, les gorges, encaissées de la Véroncle, offrent un bel itinéraire de randonnée au cœur du parc naturel régional du Luberon. Elles permettent de rejoindre le magnifique village de Murs tout en découvrant les ruines des anciens moulins de la région.

Histoire des moulins de la Veroncle :

Ces gorges calcaires sont une formation géologique remarquable, qui est due à l’érosion de l’eau dans les Monts de Vaucluse et sont presque invisibles. Aujourd’hui en partie asséchée, afin d’alimenter notre consommation en eau, la Véroncle permettait d’alimenter une dizaine de moulins à farine, qui ont été bâtis entre le XVIe et le XIXe siècle.

Pour compléter la construction de ces moulins, il etait nécessaire de bâtir des barrages et des canaux pour l’alimentation régulière en eau, ainsi que des pistes afin d’emmener les céréales et de repartir avec les mulets chargés de farine. De plus, il a fallu acheminer les pierres pour les meules qui étaient en roche plus dure et qui sont toujours sur place. Ces moulins étaient conçus avec une roue horizontale et une cheminée en pierre, permettait de l’alimenter en eau depuis un réservoir. D’ailleurs le sentier passe au travers de l’une de ces cheminées et c’est le passage délicat du parcours !     

Difficulté du parcours de randonnée pour les moulins de la Veroncle :

Afin de découvrir ce remarquable patrimoine, je vous propose une boucle d’environ 15 kilomètres, pour un peu plus de 300 mètres de dénivelé, avec des passages aériens et glissants ainsi que des passages délicats avec des échelles, des câbles ou des cordes à nœuds. Je déconseille le parcours par temps de pluie ou avec des enfants de moins de 8 ans.

Itinéraire de la rando pour les moulins de la Veroncle :

Depuis le parking des Grailles (sur la route, entre Joucas et Gordes), je pars à pied par le chemin du maquis de Gordes sur le début du parcours et je prends à droite pour les moulins des Grailles et le moulin Jean de Mare, en descendant dans la gorge pour atteindre le moulin Cabrier avec toute l’installation nécessaire à son fonctionnement, avec l’axe vertical de la meule, les pierres, le canal et le puits.

Je continue sur le chemin par le fond de la gorge, en longeant quelques vasques qui ont conservé une eau stagnante. Puis le sentier alterne en passant rive droite ou rive gauche du lit asséchée et cette partie est un peu paummatoire, je remonte et redescends sur chaque versant….

Ensuite le sentier reste au fond de la gorge qui est spectaculaire et je découvre une arche creusée dans la roche.

Les moulins de la Veroncle :

J’arrive aux ruines du moulin de Jean Marre qui, sur quatre niveaux, est le plus grand de tous les moulins et il servait aussi d’habitation et de ferme.

Je continue pour arriver au puits de Cata et une première corde à nœuds m’aide à passer le premier ressaut sur le côté d’une vasque lisse. Et j’atteins la cheminée du moulin avec une corde à nœud à l’intérieur. Je rentre mes battons de marche et mon appareil photo dans mon sac, pour me libérer les mains et ramper dans cette cheminée raide, avec une roche patinée et où il ne faut pas tomber, surtout lorsque l’on randonne seule et hors saison !

Apres ces quelques minutes d’adrénaline, je continue mon chemin et j’arrive à un autre moulin puis je commence à sortir doucement des gorges pour arriver aux premiers champs et enfin au barrage des Etangs.

Le barrage des étangs :

Le barrage des étangs date du XVIe siècle, c’était une retenue d’eau au bas du village de Murs, avec un mur de plus de 130 m2, qui permettait d’alimenter la succession de moulins qui étaient en contrebas. Enfin je continue par une piste forestière qui mène au village en logeant un petit bassin et j’arrive sous le grand chêne.

Le chêne remarquable de Murs :

C’est le chêne remarquable de Murs, il nous offre son ombre et un banc pour se reposer. Ce chêne est pluri centenaire avec un tronc de 6,80 mètres de circonférence et de 24 mètres de haut, il est le plus gros de la région. Je prends le temps de l’admirer et de sentir son énergie qui a traversé l’histoire.

Et j’arrive à pied dans le vieux village, afin de découvrir Murs (prononcer Mursse) qui est un village perché à 500 mètres d’altitude.

Visite du village de Murs :

l’arrivée à pied par le bas du village est extraordinaire pour se sentir dans l’ambiance de ces vieilles pierres.

Brève histoire de Murs :

Le site était habité depuis le Paléolithique car il y a un important gisement de silex à proximité et il alimentait toute la région. Ce lieu stratégique était situé sur la route entre Apt et Carpentras et sur les hauteurs des Monts de Vaucluse, ce qui permettait de se protéger des incursions barbares. La cité deviendra par la suite étape sur la route commerciale Romaine et elle se protégeait derrière des fortifications qui seront complétées au fil des siècles. Au Moyen Age, la famille Agoult domina la région pendant 4 siècles et ils firent élever un château avec des donjons au XIIe siècles.

Au XVe siècles, ce sera un refuge pour les Vaudois, et la région eut de nombreux conflits avec les catholiques et cela jusqu’à la fin des guerres de religions, fin XVIe siècle. C’est à cette période que l’on construisit les moulins sous le village. Le XVIIe siècle fut une période prospère pour le village et le château fut remanié sous la famille Astouaud qui régna jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Le XXe siècle est marqué par l’exode rurale et l’abandon du village qui renaitra avec le tourisme. Une vielle et remarquable maison romane fait face à l’église et au chateau, c’était la maison natale de Crillon le brave, compagnon d’armes d’Henry IV.

L’église Saint Loup de Murs :

L’église date du XIIe siècle, de style Roman, elle abrite un buste de Saint Loup et une croix en argent ciselé ainsi que quelques peintures dont l’étonnante nativité catalane. Sous la voute, je découvre la sculpture d’un aigle bicéphale dont on ignore l’origine (et que l’on retrouve surtout dans les armoiries de Byzance).

Dans le bas du village, il y a un lavoir et une fontaine et dans le centre c’est une vieille pompe « Dragor » qui est située au-dessus d’un puit qui alimentait le village jusque dans les années 1970.

Je passe devant la mairie et l’école de Murs, avant de prendre le chemin du retour et je choisi de rester sur le plateau et sur la route qui longe les villages de vacances par le sentier qui traverse le bois d’Audibert, et je rencontre des ramasseurs de champignons, de pieds de mouton.

Le bois d’Audibert :

Puis je passe par la borne des Trois évêchés sur un sentier dans la garrigue qui offre de beaux points de vue sur le massif du Luberon et sur la vallée où se prélassent quelques bans de brumes, avant de retrouver le moulin des Grailles, transformé en chambres d’hôte et le parking.

Cette belle journée qui peut être complétée par une visite de village ou tout simplement à se détendre sur une terrasse ensoleillée pour se remettre de ce voyage dans le temps.

Pour plus d’infos, vous pouvez consulter le site de la region pour organiser votre voyage ici mais aussi le site du Parc Regional du Luberon ici

Road TRip en Luberon :

Venez découvrir la région avec les villages de Gordes, Saignon, Lourmarin, Roussillon, Ménerbes ou visiter Apt et l’Abbaye de Sénanque, randonner dans les environs avec la découverte du village de Viens, les échelles de l’Oppedette, l’Arche du Portalas au petit Luberon, la boucle de l’Aigue Brun, et le Colorado Provençal de Rustrel ou le sommet du Luberon le Mourre Negre.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

le chêne multi centenaire de Murs
Le grand chêne de Murs

Abonnez-vous à la newsletter et continuez de suivre les voyages de Kat !

Pour continuer votre lecture …