Montée au Vieux Chaillol, sommet incontournable du Parc National des Ecrins, il domine tout le Champsaur.

sommet du vieux Chaillol

Situé dans les Hautes Alpes, Le Vieux Chaillol est le plus haut sommet du Sud du Parc National des Ecrins, il domine du haut de ses 3163 mètres, toute la vallée du Champsaur et du Valgaudemar. Sommet incontournable, il est aussi le symbole de toute la région, car on peut l’admirer de toutes les vallées alentours.

Ce sommet est un belvédère qui offre un panorama sur toutes les faces Sud des sommets mythiques du Parc National des Ecrins, comme la face sud de la Meije, de la Barre des Ecrins, d’Ailefroide, du Pelvoux…. Mais aussi sur le Mont Viso, le Dévoluy et jusqu’au Mont Ventoux en Provence !

Parapente au sommet du Vieux Chaillol et panorama sur le Dévoluy et le Ventoux en fond

Cette magnifique rando se fait au départ de Chaillol et afin de réaliser la boucle complète, je vous propose la montée au sommet du Vieux Chaillol ainsi que l’aller/retour pour le lac de Malcros. Il faut 9h30 de marche sans les pauses, pour environ 24 kilomètres et 1600 mètres de dénivelé.

Cette Longue randonnée ne présente pas de difficulté, si ce n’est la longueur et permet de faire un crochet au canal de Malcros, ouvrage incroyable qui fut construit à la fin du XIXe siècle, et qui permettait d’alimenter la vallée du Champsaur en eau, et grâce à quelques travaux de restauration, je découvre le titanesque travail des hommes afin d’obtenir un supplément d’eau ! De plus l’extraordinaire panorama depuis le sommet par temps clair, en fait le sommet incontournable du sud du Parc National des Ecrins.

Itinéraire en randonnée : Le départ se fait par la Station de ski de Chaillol et je continue en voiture jusqu’au parking 2 par la piste. Tôt le matin, il fait encore nuit lorsque je rencontre Agnès, que je ne vois même pas… prête avant moi, elle part en premier et il faudra attendre le sommet pour se retrouver.

Je pars à pied en suivant la piste forestière en direction du col de la pisse, avec pour éclairage, la lune. Arrivée au lieudit, les cabanes, je traverse le torrent pour suivre la piste de droite qui s’élève dans la forêt avec le début du jour. Apres la forêt de mélèzes jaunissant, j’arrive au torrent de Font froide et je continue les quelques épingles qui me permettent de retrouver l’autre sentier (que je prendrai en descente) puis plus haut, je prends à Gauche pour le col de la Pisse, à 2354 mètres d’altitude.

La vue est superbe avec la mer de nuage qui recouvre tout le bocage du Champsaur et j’ai la chance de voir une montgolfière survoler cette belle et grande plaine.

Je continue la longue montée, toujours à l’ombre, en direction du col de Cote longue à 2690 m. cette montée est longue et je découvre les restes du canal de Malcros qui est recouvert de grandes dalles de grès sur cette portion.

 J’attends avec impatience d’arriver au col pour retrouver le soleil et faire ma pause petit-déjeuner…Une fois au col de cote longue, je rencontre un chamois seul, que je n’effraie même pas ! et je prends le temps de boire un café en le regardant brouter les rares touffes herbeuses !

Puis je reprends la montée en direction du la cabane des parisiens en longeant le magnifique mur du canal de malcros.

La cabane des parisiens (2695m) est une pure merveille architecturale, avec sa couverture en dalles de grès. A partir de là, la sente se perd plus ou moins entre les éboulis et les ressauts rocheux afin d’atteindre le sommet 400 mètres plus haut. Il faut essayer de suivre les cairns en prenant au plus simple… et il y a de nombreuses traces…

Puis j’arrive aux premiers névés et un vautour fauve viens profiter du thermique pour prendre de l’altitude en me survolant. Je continue la montée entre névés et pierriers et j’atteins enfin le sommet du Chaillol à 3163 mètres.

La vue est incroyable, je découvre la face sud de la Meije ainsi que toutes celle des plus grands sommets du parc National des Ecrins. Ensuite je découvre le Mont Viso et tous les différents massifs plus au Sud, avec le Mont Ventoux reconnaissable malgré la distance. Puis Les falaise de Ceüse, Le massif du Devoluy, l’Obiou et enfin les hautes falaises du Vercors ! Cliquez sur ce lien pour découvrir le panorama depuis le sommet.

La descente sur la cabane des parisiens de fait comme à l’aller, en sortant souvent de l’itinéraire… et je prends le temps de regarder s’envoler en parapente, un voisin de montée.

Puis je retrouve Agnès avec qui nous partons pour le lac de malcros afin de découvrir les vestiges du canal. La vue sur le lac n’est pas des plus extraordinaire, mais la traversée du tunnel vaut vraiment le détour !

Le canal de Malcros, est un canal d’irrigation de montagne il reliait l’ancien glacier de Mal Cros à Saint Bonnet en Champsaur afin de fournir de l’eau lors de la belle saison et d’irriguait les cultures. Pour cela, l’eau devait franchir 2 cols en circulant sur 3 versants différents, au lieu de se déverser directement dans le Drac par le vallon du Tourond. Il fut construit entre 1874 et 1914, suite au décret de Napoléon III, autorisant sa construction en 1853. Les travaux débutèrent mais avec l’altitude, les conditions de travail étaient difficiles sur la partie haute qui permettait de rejoindre le col de la Pisse. Sur le haut, un tunnel fut construit afin de protéger le canal des éboulements rocheux dans la traversée de Tourond et cette section est toujours visible aujourd’hui, avec une longueur de 114 mètres, on peut le traverser à pied. L’entretient du canal demandant énormément de travail et les attentes en eau insuffisante, entrainèrent son abondons 50 ans après sa mise en service. Aujourd’hui, grâce à l’association Malcros 2818, des travaux de restauration et de consolidation sont réalisés afin de conserver une partie du canal et de son histoire hors norme.

La cabane des Parisiens servait de logement aux prisonniers parisiens qui étaient enrôlaient pour les travaux de force, de construction et d’entretien.

Pour l’itinéraire, le col de La pisse fut choisi pour le passage car il se situe sur la ligne de partage des eaux et c’est aussi une frontière climatique entre le climat de la haute montagne et la montagne viable, celle des hommes, et c’est pourquoi il est aussi la limite du Parc national des Ecrins.

Quant au glacier de Mal-cros, il a aujourd’hui compétemment disparu et a laissé place au lac du même nom.

Puis nous repartirons pour la longue descente, ensemble tout en admirant les belles couleurs d’automne jusqu’au parking avec les derniers rayons du soleil de la journée. Et Agnès m’invitera pour une pause dégustation des Tourtons du Champsaur afin de reprendre des forces !

N’hésitez pas à passer quelques jours dans la région du Champsaur pour découvrir cette vallée cultivée aux villages authentiques et randonner  au Pic Queyrel, pour le pic de Bure, ou pour le tour du Mont Aiguille et poursuivre par le lac du Monteynard et les passerelles himalayennes,  les Aiguilles de Chabrières et  Saint Etienne dans le Dévoluy ou le lac de Serre-Ponçon.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Les faces Sud du Parc National des Ecrins, avec La Meije, La Barre des Ecrins, Pelvoux…

Un commentaire sur “Montée au Vieux Chaillol, sommet incontournable du Parc National des Ecrins, il domine tout le Champsaur.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s