TASMANIE Hobart, le Mount Wellington et le musée MONA

Arrivee sur Hobart

Capitale de la Tasmanie, Hobart, fut fondée en 1804 sur l’estuaire de la rivière Derwent et au pied du Mont Wellington qui permet un approvisionnement en eau potable. Son nom vient de Lord Hobart qui était le secrétaire colonial sur l’ile, au début du XIXe siècle, puis en 1901, la Tasmanie devint un état Australien lors de la création de la Fédération d’Australie.

Les anglais ont rapidement établi des colonies pénitentiaires sur l’ile isolée de Tasmanie qui fut longtemps réputée comme l’enfer du Bagne et on y envoyait les prisonniers aux peines les plus lourdes. Lors de leur installation, les anglais chassèrent les populations locales jusqu’à tous les exterminer en moins d’un demi-siècle. Par la suite ce sont les anciens bagnards et leurs gardiens qui formeront la population de l’ile.

Cette ville portuaire bénéficie d’un accès direct aux eaux profondes, ce qui favorisera le développement de la pêche, surtout aux baleines, ainsi que le transport de marchandises, avec l’exportation du bois, notamment les eucalyptus régnants pouvant atteindre plus de 100 mètres de haut ainsi qu’avec les nombreux minerais découverts sur l’ile.   

De nos jours, la ville est toujours ouverte sur son port, qui est très actif avec l’exportation de laine mérinos, de minerais et de bois et c’est aussi un point d’embarquement pour les expéditions en Antarctique.

Je vous propose un aperçu de cette petite capitale méconnue de l’hémisphère Sud, avec une déambulation dans ses rues aux villas coloniales, une montée au Mont Wellington qui domine la ville et le musée MONA, un incontournable lors de votre passage à Hobart.

MONA museum

Je vous propose un aperçu de cette petite capitale méconnue de l’hémisphère Sud, avec une déambulation dans ses rues aux villas coloniales, une montée au Mont Wellington qui domine la ville et le musée MONA, un incontournable lors de votre passage à Hobart.

Le centre-ville se visite à pied depuis le port, et je commence par Elisabeth Street pour faire mon shoping dans les commerces modernes.

Je continue ma balade vers Battery Point, qui est le plus vieux quartier de la ville, avec une Architecture coloniale et des rosiers en fleurs qui embaument car c’est le printemps en cette fin octobre… C’est un quartier surtout résidentiel avec des maisons en bois, en brique ou en pierre de taille pour les plus riches ou pour les églises.

Je prends de la hauteur, pour arriver à Cascade Brewery qui date de 1832 et qui est la plus ancienne brasserie d’Australie.

Je continue « Cascade road » sur plus de 20 km pour atteindre le Mount Wellington, qui culmine à 1270 mètres. Dans la montée, j’admire les colonnes de dolérite et les premières forêts d’eucalyptus, qui avec la brume ont un aspect phantasmagorique. (Et lors de mon voyage, je découvrirai plus au Nord, les eucalyptus géants, les Blue Tier). J’arrive au sommet avec la neige et le brouillard ! On domine toute la ville de Hobart, la péninsule de Tasman et la vallée de Derwent et toute une partie de la côte très découpée de la Tasmanie.

La météo n’est pas propice à la randonnée, je redescends donc vers le port, pour manger un Fish and chips et prendre le ferry pour le musée du Mona. On y accède en ferry depuis le centre-ville et on peut voyager à dos de moutons 😊.

Ce musée d’Art contemporain ouvert de 2011, est financé par un milliardaire de Tasmanie, David Walsh. C’est le plus grand musée privé d’Australie et il représente tout l’univers artistique de Walsh et il nous fait partager une expérience atypique et unique de l’Art et au gré de ses propres passions !

Construit à flanc de falaise dans une carrière de grès, une grande partie est souterraine et sans fenêtre pour nous immerger dans l’esprit du labyrinthe où l’on se perd et on se laisse aller aux émotions. On commence par une grande descente sur 3 niveaux puis on remonte à la surface au fur et à mesure de la visite, afin de revenir transformé dans le monde réel !

Cet ensemble architectural abrite de nombreuses salles avec des expositions très variées et qui nous offrent des expériences uniques, avec des mots formés par des chutes d’eau, les tombeaux des pharaons, la salle argentée pour se reposer, des ampoules qui s’éclairent au rythme de notre cœur ou le miroir du grand bain d’huile !

Après un rafraichissement et un snack sur la terrasse du Mona, je rentre au port pour la place de Salamanca. Je découvre les vieux entrepôts et l’atmosphère du début du XIXe siècle, lorsque Hobart était un port réputé pour la pêche à la baleine. Ces anciens entrepôts de briques, ont été rénovés afin de créer un nouveau quartier commerçant avec des galerie d’art et des restaurants et où se tient le marché de la ville tous les samedis.

Le marché de Salamanca est un incontournable, les producteurs et artistes de tout le pays, viennent s’y retrouver. C’est le plus grand marché de l’ile et on peut y acheter aussi bien de l’artisanat, de la nourriture, des vêtements en laine mérinos, du bois, des fromages ou des antiquités. Un moment où l’on retrouve ses amis autour d’une spécialité du pays.

L’après-midi, sera consacré au jardin botanique, le Royal Tasmanian Botanical Garden’s. A proximité du centre-ville, il couvre une superficie d’environ 14 hectares. Une balade dans ce jardin nous permet de voyager, que ce soit au Japon, en Antarctique, dans la Serre tropicale ou pour le jardin des senteurs qui nous transporte de ses parfums. Mais la serre dédiée à la végétation subantarctique, est unique au monde et avec son animation sonore, on se croit, l’espace d’un instant, sur les steppes humides du grand Sud !

La Tasmanie est une ile très attachante et me donne l’envie de m’y installer pour la douceur de vivre de ce bout du monde. Alors, n’hésitez pas à partir à la découverte de la Péninsule de Tasman et Port Saint Arthur ou prendre la route pour Bicheno et le Parc National de Freycinet pour découvrir d’autre balades et randonnées dans le Parc National de Mont Field ou partir sur l’Overland Track.

Merci de prendre le temps de me lire!

Texte et photos © COQ Catherine

Belvedere sur l’estuaire de la ville de Hobart

Un commentaire sur “TASMANIE Hobart, le Mount Wellington et le musée MONA

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s