Tasmanie : Launceston et la réserve de l’Ile de Tamar

Launceston, Tasmanie

Avec plus de 80 000 habitants, Launceston est la seconde ville de Tasmanie. Elle est située à 200 kilomètres au Nord de Hobart et à 50 km de la mer, le long de la vallée de la Tamar. Le centre-ville a conservé son charme de ville coloniale, avec ses nombreuses constructions datant du XIXe siècle.

Cette région bénéficie d’un climat agréable, ce qui convient pour le vignoble et les fruitiers, pommes ou poires ainsi que pour l’élevage de bovins. C’est donc une belle vallée verdoyante que je vous propose de visiter, avec une halte dans la réserve de l’île de Tamar où les zones marécageuses abritent de nombreuses espaces d’oiseaux endémiques.

Au début du XIXe siècle, Launceston est l’une des premières garnisons Britanniques sur le continent Australien et c’est aussi l’une des premières villes de Tasmanie après Hobart. Son centre-ville a gardé un petit air colonial, avec de nombreuses façades éclectiques, du néobaroque au néoclassiques ! ! La plupart des bâtiments sont de briques et pour les plus importants, on trouvera de la pierre de taille dans les décors.

Je vous conseille d’entrer dans la poste pour admirer son puit de lumière central, typique des constructions du XIXe. Les églises ont elles aussi, un petit air de l’ancien continent.

On peut admirer quelques maisons individuelles de type coloniale et qui ont souvent des jardins très fleuris. La rose est reine en ce printemps et elles embaument à tous les coins de rue.

l’eglise neoGothique de Launceston

Dans d’autres quartiers, on trouvera de nombreux bars mais aussi des distilleries et brasseries de bières, construites toutes de brique.

Après cette petite visite de la ville, je suis partie à la découverte de cette magnifique vallée de la Tamar. Un sentier découverte est proposé dans la réserve naturelle de Tamar, avec un centre d’information pour nous accueillir.

Une belle balade a été aménagée pour observer les oiseaux de ces zones marécageuses, qui sont des espaces inaccessibles pour l’homme ! … La marée a l’air de pénétrer jusqu’ici et une fois haute, les bateaux peuvent circuler et transporter des marchandises.

Je ne connais pas vraiment les oiseaux de cette région du monde, ceux qui ont un plumage bleu ou un faciès jaune… un couple de cygnes noirs avec des yeux rouges se promènent à la recherche de nourriture, d’autres sont avec leurs petits.

Puis je découvre des vestiges en bois, des anciens ponts, des sites de chargement de marchandises… Plus loin, sur l’Ile, un vieux chêne a intégré une charrue en métal depuis de nombreuses années ! c’est tout le passé qui nous raconte une histoire.

Je suis arrivée à Launceston en venant de Bicheno et je reste 2 jours avant de partir à la découverte du Parc National deCraddle Mountain, pour un trek de 6 jours, sur l’Overland Track que je recommande aux amateurs de grande nature !

Merci pour la lecture et n’hésitez pas à découvrir mes autres voyages.

Texte et photos ©COQ Catherine

Un commentaire sur “Tasmanie : Launceston et la réserve de l’Ile de Tamar

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s