Patrimoine en Pays de la Loire et Bretagne Tourisme et road Trip

Balade : les nids de cigogne dans les marais de Savenay et Lavau-sur-Loire

observatoire d'oiseaux autour de Savenay
Les marais de Savenay
Difficulté
Mon avis     ⭐⭐⭐

Aujourd’hui, je vous mène sur une balade découverte autour de Savenay et de ses marais en bord de loire.

Randonnée autour des marais de Savenay :

Savenay est une petite ville située dans le département de Loire Atlantique, en région Pays de la Loire, à mi-parcours entre Nantes et Saint-Nazaire, et de par sa situation géographique, cette région, de bocage, est devenue une extension des villes avoisinantes ces 15 dernières années.

Le bourg est construit entre le flanc du sillon de Bretagne et le plateau à 80 mètres d’altitude, et la commune s’étend aussi vers les bords de Loire. Les abords du fleuve, sont une zone de marais et de prairies humides qui sont inondables, et c’est aussi une étape pour les oiseaux migrateurs et les oiseaux hivernants. La région permet, donc, de réaliser des boucles à pied, afin de découvrir les marais.

Difficulté de la rando :

Je vous propose une randonnée, d’environ 12 kilomètre pour moins de 100 mètres de dénivelé afin de découvrir le centre-ville, le sillon de Bretagne et les marais, puis le lac de la vallée de Mabille.

L’Histoire de Savenay en quelques mots :

Habitée depuis le Néolithique, par les chasseurs-cueilleurs, la région est au carrefour des voies de communication. Ancien territoire de la Bretagne historique, la cité bénéficia de l’Age d’or du moyen-Age. Mais au cours de l’histoire, les famines sont fréquentes et il fallut attendre le XIXe siècle avec la modernisation et l’extension de l’agriculture sur la lande pour que la ville se développe.

La région est aussi connue pour, la fameuse bataille de Savenay où les Vendéens seront massacrés face aux républicains, à la fin du XVIIIe siècle. Ce qui marqua la fin des menaces de l’armée catholique et royale des vendéens, sur la République.

Itinéraire en rando autour de Savenay :

En ce mois de décembre, je pars directement depuis le logement de mon amie Sandrine, qui est situé sur le GR3 et qui me permet de rejoindre le centre-ville et de visiter l’Eglise.

L’église Saint-Martin de Savenay :

L’église Saint-Martin, de style néo-Renaissance avec un clocher en forme de faux bulbe, fut construite au XIXe siècle lorsque la ville est élevée au rang de sous-préfecture, afin de remplacer la vieille église du XVe siècle. Elle n’a jamais été terminée car l’entrepreneur a abandonné le chantier, ce qui nécessita des reconstructions pour remédier aux malfaçons ! Mais sa silhouette élancée, domine la ville et nous incite à venir la découvrir.

Les Halles de Savenay ;

Puis, je continue par les Halles, qui est au carrefour des routes de la région, et je descends en direction de l’hôpital du XIXe siècle et jusqu’à la voie ferrée. Je longe la route jusqu’à un tunnel piétons qui permet de passer sous les voies.

Desccente au Marais du pré rouge, en bord de Loire :

De là, plusieurs itinéraires sont possibles, soit le chemin de la roselière, long de 8km, qui permet de rejoindre Lavau sur Loire, mais le trop d’eau en cette saison ne permet pas de suivre ce parcours et je me contente d’une boucle dans le marais du pré rouge.

Je continue vers les marais par le sentier de PR en direction du hameau du petit Brossai et de la Chaboterie. Je continue la piste pour l’ile, et je commence à pénétrer le marais avec des passages où le chemin disparait sous les eaux.

Je prends ensuite à Gauche pour traverser le pré du Fauchais et sur cette section, le chemin disparait sous 20 cm d’eau, je n’ai pas de bottes plastiques, et je prends l’eau !

Les tours observatoire de cigognes de Savenay :

Des tours d’observatoires permettent de prendre de la hauteur afin d’admirer le paysage, mais la première, en vue, est inaccessible…. Elle ressemble à un nid géant de cigogne ! Et je découvre un vrai nid au loin dans les arbres, mais vide à cette heure.

Le marais de Savenay :

Le marais est dans la zone de protection de l’estuaire de la Loire comme « Zone Naturelle d’Intérêt écologique, faunistique et floristique » (ZNIEFF). J’aperçois de nombreux oiseaux au loin et le marais est reconnu pour abriter une grande variété d’Odonata (Demoiselles et libellules). Ici, je ne suis pas dans une réserve d’observation des oiseaux, l’environnement est sauvage et les oiseaux gardent leur distance.

Pataugeant dans mes chaussures emplies d’eau, je sors de la zone de marais pour rejoindre la route et le hameau de La Goupillère qui permet de rejoindre le chemin de la vallée de Mabille.

Le lac de la vallée de Mabille de Savenay :

Je prends à Droite, pour rejoindre le lac de la vallée de Mabille. C’est un lac artificiel et le barrage fut construit lors de la Première Guerre mondiale afin d’alimenter en eau l’hôpital dès l’armées Américaines, construit à Savenay. En contrebas, je remarque l’œuvre de Mariane Vitale, une troupe de soldats qui est réalisée à base d’éléments de voie ferrée. Le lac, lui, est réservé aux pécheurs, la baignade et autres joies nautiques sont donc interdit.

Balade autour de Lavau sur Loire :

Afin de rester dans l’atmosphère des abords de la Loire, avec Sandrine, nous partons faire une balade à Lavau-sur-Loire. Ce village, sur l’estuaire de la Loire, est situé dans le marais de l’Etier du Sylavec. C’était un port fluvial, qui permettait et de faire circuler des marchandises (avec notamment les blocs de granit de la carrière de Lavau) vers les ports en traversant la Loire, mais aussi pour permettre une activité de pêche, puis le port s’est envasé au début du XXe siècle. La carrière de granit, elle, a fermé en 1980, et aujourd’hui les carrières sont pleine d’eau ce qui forme des petits lacs où l’on pêche et se baigne à la belle saison.

Nous partons à pied, pour l’observatoire de Tadashi Kawamata, c’est une œuvre d’art construite lors de la biennale d’art contemporain sur l’estuaire de la Loire en 2007. Le chemin, parmi, les roselières, nous permet d’observer des hérons cendrés et le grand fleuve de la Loire au loin, et encore plus loin, les sites industriels de Donges…

De retour, au village, j’entre dans l’église Saint-Martin, qui est une des plus anciennes églises de la région, et je continue vers l’ancienne auberge du port où subsiste un canal avec une écluse pour arrêter les marées, avec quelques petits bateaux de pêcheurs.

L’estuaire de la Loire est une région qui réserve de nombreuses surprises, avec ses paysages différents, ses villages, ses châteaux, ses bords de Loire et ses marais, dont la beauté tranche avec les grandes cheminées industrielles au loin.

Pour plus d’info, consultez le site de l’Office du Tourisme du sillon Estuaire.

Road Trip autour de l’Estuaire de la Loire :

N’hésitez pas à venir découvrir la région avec un road trip autour de l’estuaire de la Loire, visiter les chantiers de Saint Nazaire, la vieille citée de Rochefort en Terre, la forteresse de Guérande, Saint Gilles Croix de vie, le château de Noirmoutier, et ramasser des palourdes au passage du Gois.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Les Halles - Savenay
La place centrale de Savenay avec la Halle

Abonnez-vous à la newsletter et continuez de suivre les voyages de Kat !

Pour continuer votre lecture …