VENEZUELA – Le delta de l’Orénoque

delta de l'Orenoque
balade en canoë dans le delta d’Orenoque

Séjours au cœur du Delta de l’Orénoque, comme un air d’Amazonie :

Un des derniers espaces vierges de la planète, le delta de l’Orénoque, est un site unique et avec ses 30 000m² au Cœur de la forêt tropicale et de la mangrove. Le fleuve Orénoque, long de 2140 km, prend sa source entre la Colombie et le Venezuela, et se jette dans l’océan Atlantique par l’un des plus grands deltas du monde. Il abrite une faune et une flore d’une très grande diversité car encore naturellement protégée par sa relative inaccessibilité, de plus quelques tribus indiennes dont les Waraos, vivent toujours le long de ses nombreux canaux. J’ai eu la chance de vivre une expérience unique et inoubliable en passant quelques jours au cœur de la jungle.

Hébergement insolite dans le delta de l’Orénoque :

Arrivée à San José de Buja, un bateau m’attendait pour me conduire dans un Eco Camp au cœur du Delta, avec des petits chalets en pleine mangrove subissant le va et vient des marées. Le paysage est exceptionnel avec une immersion complète dans la jungle et j’ai juste une moustiquaire autour du lit pour me protéger ! Une poule locale me tient compagnie dans mon superbe salon donnant sur un bras de la rivière et des Aras bleus ont l’habitude de manger du riz avec nous dans la salle à manger sur pilotis. Pas d’électricité, aucun réseau téléphonique, je suis baignée dans cet environnement peu habituel, et c’est au son des singes hurleurs que l’on se réveille le matin.

hébergement du delta de l'Orenoque
Chambre sur l’Orenoque

Excursion en pirogue, à la découverte de la faune locale :

Une première balade en pirogue de bois me permet de naviguer aux abords du camp et je découvre la vie des eaux sombres du delta, dont la couleur est dû à l’énorme quantité de matière végétale en décomposition. Des bouquets de jacinthes d’eau en fleur dérivent et cette balade me fait découvrir de nombreux oiseaux qui peuplent ces rives, dont de superbes Hoazins, qui se cachent dans les feuillages à notre arrivée. Plus loin, des Oropendolas ou « Cassique de Montezuma”, au plumage jaune et dont les nids sont suspendus aux branches d’un palmier, leur permettant de vivre en colonie pour se protéger des prédateurs, et plus loin, un toucan se fait remarquer par son chant.

Rencontre avec les indiens Warao qui ont conservé leur authenticité de par l’isolement du delta :

Excursion en bateau sur un bras de l’Orénoque :

Après un coucher de soleil au bord du fleuve et bon repas au campement, nous repartons le lendemain, en bateau et nous rencontrons des indiens Warao, le peuple des pirogues qui vit de chasse et de pêche au bord de l’eau dans des abris en bois sur pilotis, les Palafitos. Les Waraos ne peuvent pas vivre sans « moriche », c’est un palmier de l’Orénoque dont les palmes servent de couverture pour l’habitat et récupèrent la sève, les larves et la fécule du tronc pour se nourrir ainsi que la fibre pour les cordages.

fin de journée sur l'Orénoque
sunset sur l’Orenoque

Chasse aux oiseaux :

 Les femmes se cachent à notre arrivée et nous chargeons directement la pirogue, sur notre bateau, pour leur faciliter la remontée de la rivière. Ils partent chasser des oiseaux et nous montrent l’appât : Un oiseau dans une cage en osier qui sera déposer sur la cime d’un palmier dont le chant attirera d’autres congénères !

Nous poursuivons la navigation au milieu d’une flore exubérante, avec des grandes fleurs colorées, des cabosses dont les graines sont comestibles, et des orchidées sont accrochées aux arbres morts.

Balade à pied dans la jungle tropicale humide du delta de l’Orénoque :

Par la suite, nous sommes partis pour une balade dans la jungle, à la découverte des plantes comestibles de cet environnement qui parait hostile! Equipés de bottes plastique, mais ce qui ne nous empêchent pas de s’enfoncer dans les zones marécageuses, nous marchons à la découverte des plantes comestibles, mais aussi de lianes gorgées d’eau pour nous désaltérer, ainsi qu’avec des petites noix d’une famille de palmier.

Mon expérience dans le delta de l’Orénoque avec un hébergement au cœur de la jungle humique :

Je viens de passer quelques jours au paradis où je suis la seule touriste et cela me permet de mieux partager avec mes hôtes, pour qui il est difficile de vivre du tourisme aujourd’hui et je vous conseille toutefois de venir découvrir les merveilles de cette région qui vous laisseront un souvenir inoubliable surtout pour des amateurs de Grande Nature Sauvage Encore Intacte et pour ceux qui n’ont pas peur d’une telle immersion avec tous les insectes et hurlements des singes.

Road trip accompagnée d’un guide au Venezuela :

Quels beaux moments de partage et quelle magnifique nature. Le Venezuela est idéal pour le tourisme qui ne permet plus de faire vivre les populations locales, et pourtant tout est là, les infrastructures, les guides formés, la nature, la faune et la flore et je vous conseille vivement de venir découvrir les beautés de ce pays et accompagné de guides. Vous n’avez aucun risque à découvrir les montagnes des Andes avec le village de Los Nevados, la réserve animalière du ranch de El Cedral et pour les plus sportif, Merida en multi-activités ou le trekking de 6 jours au Roraima.

Merci pour la lecture de cet article de blog – Texte et photos © COQ Catherine

bras de fleuve de l'Orenoque
Orenoque sunset

Un commentaire sur “VENEZUELA – Le delta de l’Orénoque

Les commentaires sont fermés.