VENEZUELA – le Roraima trekking de 6 jours.

Le Roraima - Parc National de Canaima
Le Roraima – Parc National de Canaima

Le plateau du Roraima et le parc National de Canaïma :

La montagne sacrée de Roraima se situe en Amérique du Sud, dans le sud du Venezuela et marque la frontière entre le Venezuela, le Brésil et la Guyane. Afin de protéger ce lieu sacré, dans les croyances indiennes, la région est protégée par le Parc National de Canaïma, mais aussi pour sa flore endémique et en tant que réservoir d’eau pour les trois pays limitrophes.

Le sommet de Roraima, culmine à 2810 mètres d’altitude, et l’ensemble du haut plateau se situe aux environs de 2600 mètres d’altitude. Ce plateau sommital, protégé par des falaises d’environ 1000 mètres, est relativement inaccessible, et c’est ce qui a permis de conserver son environnement et ses nombreuses plantes endémiques, intacts. L’importante pluviométrie du plateau a ainsi créé de nombreuses grottes et gouffres par l’infiltration de l’eau et permet d’alimenter les 3 pays. 

Plateau de Roraima au Venezuela
Plateau de Roraima au Venezuela

Le Roraima se découvre donc uniquement à pied, nécessitant un trek de quelques jours et dans les règles stricte du Parc national de Canaïma, c’est à dire, en laissant aucune trace de son passage et même nos déjections sont redescendues!

Voici l’une des plus belles randonnées au monde et qui est toujours accessible, malgré la situation économique et politique du VENEZUELA, et je m’y rends depuis Santa Elena et le Brésil afin de parcourir les 6 jours découverte du haut plateau de Roraima, accompagnée d’un guide, de porteurs et d’un cuisinier.

Difficulté et itinéraire de la rando pour le Roraima :

Nous sommes en octobre,  et nous partons pour six jours en autonomie complète, avec deux nuits pour l’approche dans la savane, puis deux nuits dans la magie du haut plateau et une nuit lors de la descente du plateau.

En rando pour le Roraima - Venezuela

L’équipe, le guide et les porteurs pour la randonnée itinérante du Roraima :

Notre guide Roger, un indien de San Francisco, va s’occuper de notre groupe ; avec Dea, Jos, Brunelle et moi-même, plus deux porteurs et un cuisinier, qui nous accompagnent également. Tout est prévu pour le couchage et la nourriture ainsi que pour les sanitaires, car nous ne laissons rien derrière nous dans ce parc national. Chaque campement est à proximité d’une rivière ou d’un point d’eau, ce qui permet de nous ravitailler et de nous laver chaque jour, avec la consigne bien entendu de n’emmener que des savons biodégradables.

Itinéraire de la randonnée pour le Roraima :

Apres plus de 20 km de marche dans la Savane, nous arrivons dans la forêt humide au pieds des falaises du majestueux Roraima. En route, nous avons à traverser quelques cours d’eau, dans cette ambiance tropicale, tout en traversant des champs d’orchidées en fleur. Et pour compléter l’ambiance unique de cet environnement protégé, nous sommes accompagnés par le jacassement des perroquets au coucher du soleil.

fougère arborescente au pied du Roraima

La magie du haut plateau de Roraima :

Le troisième jour, nous avons 1000 mètres de dénivelé en montée, au programme, afin d’atteindre le haut plateau par la rampe d’accès.

Dans le calme et le recueillement, nous atteignons le Grand Mur, un haut lieu Saint pour la communauté Indienne de cette région. Nous poursuivons ainsi l’ascension le long de ce grès rose recouvert de lichen noir dont les formations ressemblent à des géants surveillant l’accès de ce haut lieu. Nous arrivons dans le labyrinthe du Haut Plateau de Roraima et installons notre campement dans une grotte ouverte face à ce paysage unique recouvert d’une végétation inconnue.

Nous allons gravir le sommet du plateau de Roraima, puis partirons dans l’incroyable vallée des cristaux. Mais le plus beau, fut de prendre un bain dans les jacuzzis naturels dont les fonds sont couvert de cristaux, et c’est l’un de mes plus beaux souvenirs de voyages.

Nous continuons nos explorations en suivant l’infiltration de l’eau dans une des nombreuses grottes du plateau de Roraima et nous nous sommes laisser aller dans le dédale de ces paysages fantasmagoriques afin d’apprécier de nombreux belvédères sur la savane 2000 mètres plus bas. La météo est avec nous, et nous n’avons pas de pluie, mais juste quelques heures de brouillard, dont la magie des lumières, imprégnera les vallons désertiques de sable rose.

Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Jos et le cuisinier a préparé un gâteau accompagné d’un chocolat chaud que nous arrosons de rhum afin de nous réchauffer car les nuits sont fraiches à cette altitude.

Nous vivons hors du temps, dans un environnement inhabituel et en harmonie parfaite avec la nature.

Retour au Gran Sabana, dernière étape sur le Roraima :

La descente du plateau se déroulera sans problème, malgré une chute de Jos, les ampoules et coup de soleil de Brunelle et de Dea, c’est avec plaisir que nous retrouvons le dernier bivouac et pour finir en beauté : un nuage de lucioles s’est chargé de l’animation de cette dernière soirée dans le Gran Sabana.

De retour à San Francisco, nous avons partagé un dernier plat traditionnel à base de riz, viande grillées, bananes frites et de quelques légumes, le tout arrosé d’une bière de pays sonnant ainsi le retour à la civilisation. Le Roraima restera gravé en nos cœurs car, nous ne pourrons jamais oublier la magie de cette grandiose nature et de ses paysages.

 Ce lieu unique a influencé Arthur Conan Doyle pour l’écriture de son roman : Le monde perdu.

Road Trip accompagne d’un guide au Venezuela :

Le Venezuela est un immense pays très varié et vous pouvez découvrir la foret Amazonienne dans le Delta de l’Orenoque, faire de nombreuses activités sportives à Merida, découvrir les montagnes des Andes avec le village de Los Nevados ou réserve animalière du ranch de El Cedral.

Merci pour la lecture de cet article de blog – texte et photos de © Coq Catherine

montagne de Roaraima au Venezuela
fin de journée sur le Roraima

Un commentaire sur “VENEZUELA – le Roraima trekking de 6 jours.

Les commentaires sont fermés.