Le sentier Blanc Martel, rando incontournable dans les Gorges du Verdon

Le canyon du Verdon par le sentier Martel

Sentier Blanc-Martel, la randonnée qui longe le Verdon par le fond du canyon.

Le grand canyon du Verdon est situé à cheval entre les départements des Alpes de Hautes Provence et du Var et il relie Castellane  à Moustiers-Sainte-Marie en région Provence-Alpes-Côte-D’azur.

Ce plus grand canyon de France, est au cœur du Parc régional du Verdon et il est possible de le découvrir en voiture en suivant la route de la corniche sublime ou la route des crêtes, mais le plus spectaculaire est de le découvrir à pied, soit par les hauteurs, soit par le fond du canyon.

Je vous propose de parcourir le sentier Blanc-Martel, randonnée incontournable qui permet de découvrir les gorges du canyon du Verdon, par le bas, en longeant la rivière. Cette rando remonte le lit du Verdon, avec quelques passages sportifs et aériens, notamment avec les 252 marches des 6 échelles en milieu de parcours ! Cette journée permet de s’imprégner de la grandeur du canyon, de découvrir les eaux turquoise du Verdon, les grandes falaises calcaires et les forêts de chênes, le tout dans un décors mythique.

Cette randonnée nécessite une navette pour revenir au point de départ, et vous pouvez prendre la navette blanc-Martel depuis La Palud sur verdon, pour 8 euros par personnes en 2022 et à réserver d’avance sur le site web.

Difficulté de la rando sur le sentier Blanc-Martel dans le Verdon :

Ce parcours fait plus ou moins 13 km (en fonction des détours pour les belvédères), pour 750 mètres de dénivelé et environ 5h de marche. Je vous recommande d’emporter avec vous, beaucoup d’eau car il fait chaud sur ce parcours ensoleillé, de respecter le lieu, et de ne pas bivouaquer, ni faire de feu.

Passage de la Breche Imbert

De plus, ne pas oublier de prendre une lampe pour le passage des tunnels et un vêtement chaud avec la fraicheur des tunnels, dont le plus long, fait 670 mètres.

Il est aussi recommandé de faire attention aux lâchers d’eau du barrage qui font monter le niveau de l’eau et permettent les descentes en rafting.

La petite histoire de l’exploration du grand canyon du Verdon :

Le grand canyon du Verdon, est un site géologique spectaculaire, avec des falaises verticales pour le bonheur des grimpeurs, des grottes, et une eau turquoise, qui permet des activités d’eau vive. Ce site incroyable, est unique en France, et le canyon proprement dit fait 21 km de long, entre Castellane et le lac de Sainte Croix. Ces gorges sont restées longtemps inaccessibles, à part pour les coupeurs de bois. A la fin du XIXe siècle, la nécessité de développer les ressources hydroélectriques, ont conduit à des projets d’aménagements et c’est E-A Martel, fondateur de la spéléologie, qui entreprit son exploration en 1905. Il était alors accompagné de Isidore Blanc instituteur de Rougon et le père et le fils Audibert. Ils se sont engagés avec de petites embarcations de toiles démontables, et ils ont traversés les gorges avec deux bivouacs. Par la suite Blanc aménagea des sentiers pour les randonneurs et en parallèle, le Touring Club développa les belvédères avec la route de la corniche sublime en rive Sud et la route des Crêtes en rive Nord qui furent terminées en 1973.

Lors des projets d’aménagement hydro-électrique du canyon, 7 tunnels ont été creusés dont certains ont intégré l’itinéraire du sentier Blanc-Martel, alors que le projet de barrage dans les gorges, fut abandonné après la seconde Guerre Mondiale.

la beaume aux pigeons

Itinéraire de la randonnée Blanc Martel dans les gorges du Verdon :

Ce parcours se pratique en général dans le sens Chalet de la Maline vers le Point sublime, mais peut également se parcourir dans l’autre sens. J’ai donc garé mon véhicule à la Palud-sur-Verdon, pour prendre la Navette pour le Chalet de la Maline.

Le belvédère, le chalet de la Maline :

Le départ se fait depuis le belvédère ou le chalet de la Maline, qui est situé sur la route des crêtes à 890 mètres d’altitude. Le sentier commence par descendre dans le canyon, avec quelques lacets et quelques belveders aménagés qui offrent des points de vue sur le canyon et sur le sentier de l’Imbut, sur l’autre rive.

La passerelle de l’Estellier :

Une fois en bas, prendre à Gauche pur remonter le lit du verdon et laisser le chemin de Droite qui mène à la passerelle de l’Estellier et au sentier de l’Imbut mais aussi au restaurant des Cavaliers en rive sud.

Le pas de l’Issane :

Je longe la rivière en alternant par des passages en forêt ou dans des perriers pour rejoindre le passage du pas de l’Issane par un escalier.

Le chemin continue de longer à flanc le canyon, avec quelques accès au bord de l’eau, le tout dominé par des falaises de plus de 300 métrés de haut.

L’Etroit des Cavaliers :

Je remonte l’Etroit des cavaliers pour arriver au talus de Guegues, et son amphithéâtre.

La beaume de Bœufs :

Je continue de remonter le canyon jusqu’à la grande grotte de la beaume des bœufs.

Belvédère de la Mescla :

Apres l’immense grotte de la beaume des bœufs, je descends vers le point de vue de la mescla qui est le lieu où les eaux de l’Artuby se jettent dans les eaux du Verdon. D’ici, j’ai une belle vue vers le défilé des beaumes des frères en amont et qui est toujours à l’ombre à cette heure.

La brèche Imbert :

Je reviens vers la bifurcation pour reprendre le sentier qui s’élève avec de grandes marches en pierre, vers la brèche Imbert. La descente de la brèche se fait par un immense escalier métallique de 252 marches en 6 portions, pour environ 100 mètres de dénivelé. En bas, il est possible de faire une pause au bord de l’eau, sur une plage de galets. Par la suite le chemin reste sur les hauteurs et n’offre plus beaucoup d’accès à l’eau.

La beaume aux hirondelles :

Le chemin remonte pour rejoindre le passage sur les hauteurs de la Beaume aux hirondelles. Une petite fille pic nique à l’ombre de cette grotte et m’interpelle pour me raconter une histoire « Sais-tu que le plat préféré des vampires est le croque-monsieur !!! » merci pour ce clin d’œil.

Le défilé des baumes des frères :

Par la suite le chemin passe par des éboulis où je découvre des fossiles…. Je continue par une descente en lacets dans un pierrier pour rejoindre un dernier accès à une plage de galets dans le défilé  des beaumes des frères.

La barre de l’Escale :

Puis les gorges s’élargissent et sont surmontées de hautes falaises de 400 à 500 mètres de haut, la barre de l’Escales. Sur cette portion, le chemin alterne entre pierriers et forêt avec des chênes remarquables.

Le chaos de Trescaire :

Puis les gorges se resserrent pour rejoindre le chaos de Trescaire avec de gros blocs pour arriver aux deux premiers tunnels.

Les tunnels du sentier Martel :

Puis je traverse deux tunnels et dans le troisième tunnel, j’accède à la beaume aux pigeons par une ouverture. Je suis dans une immense grotte de 30 mètres de haut dans une falaise, qui est, elle, de plus de 300 mètres de haut. Cette beaume est le vestige d’une voute qui s’est effondrée el les eaux du Verdons étaient alors souterraines sur ce passage.

Le couloir Samson :

Le couloir Samson et le dernier défilé aux étroitures verticales, que l’on peut observer une fois sorti du dernier tunnel et en remontant au point sublime.

Je fais une pause au bord du Verdon, au lieu-dit le solitaire, et j’assiste à la mise à l’eau d’une séance découverte en eau vive du Verdon.

Remontée au point sublime 

Puis je traverse le torrent du Baoux, et sans oublier de faire une pause baignade dans ses eaux calmes, je remonte vers le point sublime en 30 mn, pour 110m de dénivelé.

C’est la fin de cette belle journée et la navette me ramène directement à la Palud-sur Verdon. Et si vous désirez un sentier plus aérien et sportif, je vous invite à découvrir le sentier de l’Imbut

Halte au petit village de La Palud-sur-Verdon :

C’est un petit village de moins de 500 habitants, qui est situé à 928 mètres d’altitude, dans le département des Alpes de Haute-Provence et dans le Parc naturel régional du Verdon. Ici, on vit essentiellement du tourisme et Patrick Edlinger, qui y avait élu domicile, était l’ambassadeur de l’escalade dans le Verdon.

Au centre du village, je découvre le château, du XIe siècle, mais sa façade fut remaniée au XVIIe et XVIIIe siècle. Aujourd’hui il accueille la mairie, la maison des gorges du Verdon et un éco musée. Plus loin, l’église paroissiale de Notre Dame de Vauvert fut reconstruite au XIXe siècle, mais elle et en restauration et donc fermée lors de mon passage.

Ce village est au départ de la route des crêtes en belvédère sur les gorges du Verdon, boucle en voiture qui terminera ma journée afin de découvrir ces merveilleux panoramas, mais depuis le haut du canyon, cette fois-ci !

Road trip et randonnées dans les Alpes de Hautes Provence et en Provence :

Venez passer quelques jours dans la région du Parc Régional du Verdon, et randonner sur le Sentier de l’Imbut, ou la boucle du lac de Quinson, mais aussi découvrir le lac de Sainte Croix ou visiter les charmantes petites villes de Castellane et Moustiers-Sainte-Marie.

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Le canyon du Verdon au lac de Sainte Croix

Un commentaire sur “Le sentier Blanc Martel, rando incontournable dans les Gorges du Verdon

Les commentaires sont fermés.