Apt, l’oubliée de la Provence, entre Luberon et les Monts Vaucluse

façades de Apt
Apt, capitale de l’ocre et des fruits confits

Visite de Apt en Provence :

Petite ville de plus de 12 000 habitant et sous-préfecture du département du Vaucluse, Apt fut élevée sur l’ancienne Voie Domitienne entre Avignon, Forcalquier et Manosque et au Nord d’Aix en Provence.

Entre la montagne de Lure et le Luberon, la cité s’est développée sur les rives de la rivière Calavon, au cœur d’une vallée fertile puis le centre historique se fortifia autour de la cathédrale Sainte-Anne. Capitale de l’ocre et du fruit confit, la région est aussi idéale pour les cultures d’oliviers d’amandiers et de lavandins, ainsi que pour la vigne.

Cette petite ville, restée à l’écart des grandes attirances touristiques de Provence, est un lieu central qui me permet de visiter la région et de randonner à la découverte des ocres de Rustrel, du Mourre Nègre sommet du Luberon ou dans la forêt de Cèdres mais aussi de découvrir tous les plus beaux villages de Provence avec entre autres Gordes, Roussillon, Lourmarin, Ménerbes, Saignon et Viens.

Brève Histoire de la ville de Apt :

La vallée était habitée dès la préhistoire, que ce soit sur les hauteurs dans les baumes de Buoux ou au creux de la vallée, comme en témoignent les restes archéologiques. En -45 av JC, de par sa situation stratégique sur la Voie Domitienne, entre Rome et l’Espagne, un camp militaire Romain fut élevé pour devenir la colonie Romaine de Julia Apta et aujourd’hui, il ne reste que très peu de trace de son théâtres, forum, ou du temple….

La période des grandes invasions poussa les populations à s’installer sur les hauteurs ce qui donna naissance aux villages fortifiés. Puis, au Moyen-Age, les Comtes de Provence firent élever des remparts afin de protéger la cité et en 1483, la Provence fut intégrée au Royaume de France. S’ensuit une période trouble avec les guerres de religions et avant l’arrivée d’un nouvel Age d’or au XVII et XVIIIe siècles.

Le XIXe siècle verra apparaitre l’ère industrielle avec le développement des carrières d’ocres, des fabriques de faïences et de fruits confits. Cette ville, qui fut de tout temps un centre d‘échange et de commerce, est toujours réputée pour son grand marché du samedi. De plus elle reste, Le grand Producteur d’ocres et de fruits confits en France.

Aujourd’hui, le Parc Naturel Régional du Luberon, permet de contrôler le développement touristique tout en conservant les espaces naturels et les sites géologiques d’exception de la région.

Visite du vieux quartier historique d’Apt :

La Cathédrale Sainte-Anne :

avec son extérieur baroque, l’intérieur représente diverses périodes architecturales, avec une crypte abritant des ruines du 1e siècle, une nef Romane du XIIe et celle du XVIIe siècle. Elle abrite les trésors de la ville, dont le reliquaire de Sainte-Anne, des incunables et autres œuvres d’art religieux.

A proximité, le beffroi avec un campanile et une horloge est attenant à la cathédrale et permet d’accéder au quartier commerçant.

Les fortifications d’Apt :

Je découvre également d’anciennes églises ou monastères abandonnés ou transformés, vestiges de la belle période du Moyen-Age, tout comme la Porte de Saignon et la tour de l’Hôpital qui sont les seules traces des anciennes fortifications du XIV e siècle. La porte de Saignon est l’une des six portes d’Apt, et j’aperçois le village de Saignon dans son l’axe.

Apt est une petite ville avec des quartiers qui ressemblent toujours à des villages, avec des maisons qui sont de type méditerranéen. Le rez-de-chaussée était réservé aux bêtes, les hommes étaient à l’étage, et des balcons servaient à faire sécher les récoltes de fruits et de légumes.

De l’autre cote de la rivière du Calavon, j’aperçois les villas bourgeoises du XIXe siècle. Ces hôtels particuliers furent élevés grâces à l’enrichissement des exploitations d’ocre et avec l’industrialisation de la production de fruits confits.

Le samedi doit être réservé à la découverte de cette petite ville qui est au carrefour des plus beaux villages de la région et pour ma part j’aime l’authenticité et la simplicité de cette ville et c’est avec plaisir que je me gare devant la porte de Saignon pour me laisser aller dans le temps des ruelles..

Road Trip en Luberon :

Venez découvrir la région avec les villages de Gordes, Saignon, Lourmarin, Ménerbes ou visiter Roussillon et l’Abbaye de Sénanque, randonner dans les environs avec la découverte les gorges de Veroncle, le village de Viens, les échelles de l’Oppedette, l’Arche du Portalas au petit Luberon, la boucle de l’Aigue Brun, et le Colorado Provençal de Rustrel ou le sommet du Luberon le Mourre Negre.

Merci pour la lecture de mon blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

15 commentaires sur “Apt, l’oubliée de la Provence, entre Luberon et les Monts Vaucluse

  1. Merci pour cette belle visite en images, sous le soleil de la Provence, que l’on retrouve dans les délicieux fruits confits 🙂
    Merci pour l’abonnement à mon blog- j’essaie de m’abonner au vôtre, cependant il semble qu’il y ait un bug.
    Mais tout s’arrange toujours – amicalement

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.