Provence Alpes Cote D'Azur Var

Abbaye cistercienne du Thoronet

Façade de l’Abbaye cistercienne du Thoronet avec des arbres
Difficulté 
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐

Je vous propose une visite de l’Abbaye cistercienne du Thoronet pour ces périodes de fêtes. Aussi nous découvrirons l’un des plus beaux exemples de cette architecture aux volumes épurés et parfaits. De plus, construite pour des messes chantées, son acoustique est exceptionnelle.

le cloitre du monastère cistercien du Thoronet avec le clocher
le cloitre

Visite de l’Abbaye Cistercienne du Thoronet :

L’Abbaye cistercienne est située sur la commune du Thoronet dans le département du Var et en région Provence-Alpes-Côte-D’azur. Et pour m’y rendre, je prends la route entre Lorgues et le lac de Carcès en venant des Alpes-de-Haute-Provence. D’autant qu’elle est au carrefour entre Vidauban, Draguignan, Le Luc et Aups.

Par ailleurs l’Abbaye du Thoronet est la plus ancienne des trois abbayes cisterciennes de Provence avec Sénanque et Silvacane. Aussi, elle est l’une des petites filles de l’Abbaye de Clairvaux berceau de l’Ordre Cistercien. D’autant que cet ordre fut créé par Saint Bernard pour revenir aux règles plus strictes de Saint-Benoît.

C’est pourquoi, le monastère isolé vivait en autonomie au cœur d’une forêt de chênes, avec la proximité d’une source. Et dans ce vallon sauvage, les frères converses avaient la charge des travaux des champs et de l’élevage. Alors que les moines vivaient de prières, de lecture et d’écriture.

D’ailleurs, l’Abbaye du Thoronet et l’un des exemples les plus parfaits de l’architecture cistercienne. En effet, construite en calcaire de la région, son intérieur est austère et sobre avec très peu de décors. En outre, les moines bâtisseurs cisterciens étudiaient les sciences, l’astrologie et la géométrie. Aussi, les volumes de l’églises sont parfaits et suivent le nombre d’or. Et c’est aussi ce qui lui a permis d’avoir une acoustique si particulière avec un écho très long. Ainsi, elle est unique au monde, de par sa longueur de réverbération du son !

Façade ouest de l’Abbaye cistercienne du Thoronet avec des arbres
Façade ouest de l’Abbaye du Thoronet

Alors je vous emmène à la découverte de l’Abbaye du Thoronet avec son atmosphère sereine. Et sans oublier que cette balade est un recueillement dans une résonnance retentissante.

La lumière et l’ombre sont les haut-parleurs de cette architecture de vérité. 

Le Corbusier
Façade de l’Abbaye cistercienne du Thoronet avec des arbres
l’Abbaye cistercienne du Thoronet

Brève histoire de l’Abbaye cistercienne du Thoronet :

Au XIIe siècle, des moines venus de l’Abbaye de Mazan en Ardèche, se sont installés dans le vallon du Thoronet. Et avec l’aide des seigneurs de Castellane, ils ont élevé l’église puis les bâtiments annexes. Puis, l’Abbaye du Thoronet vivait en auto-suffisance grâce au travail des frères converses. Donc elle produisait du vin et de l’huile d’olive et possédait des terres lointaines. D’ailleurs, elle avait des marais salant vers Marignane ainsi que des activités de pêche à Martigues et Sainte-Maxime. Quant à l’élevage de moutons, il permettait de produire le cuir des parchemins. Car il ne faut pas oublier que les moines produisaient des livres, mais étaient végétariens.

Pendant les Guerres de religion, le monastère fut abandonné. Et, il est vendu à la Revolution, à un paysan qui le transforma en étable… Enfin, grâce à Prospère Mérimée l’Abbaye est classée et rachetée par l’Etat afin d’être restaurée.

Les mines de bauxite et l’Abbaye du Thoronet au XXe siècle :

L’extraction de la bauxite au Thoronet, a perturbé l’écoulement des eaux dans ce vallon. Et c’est ce qui engendra des glissements de terrain à proximité du monastère. En effet, la voute du dortoir des moines s’est effondrée en 1906. Puis de nouveaux mouvements de terrain ont de nouveau ébranlé le site en 1919. C’est pourquoi, de nombreux travaux de consolidation ont été réalisés et le site est toujours sous surveillance.

Les frères converses dans les monastères :

Les frères converses ont la charge du travail dans les monastères. En effet, ils s’occupent des diverses productions qui permettaient l’autosuffisance de la communauté. Par contre, ils vivent en parallèle des moines et ont leur propre dortoir et réfectoire. Et pour ne pas se croiser, les accès sont différents pour l’église ou pour le cellier…

Visite de l’Abbaye Cistercienne du Thoronet :

En arrivant dans l’Abbaye, je découvre que la visite guidée est incluse dans le tarif de l’entrée. Alors, je n’hésite pas et je patiente en attendant l’arrivée de la guide.  

Les bâtiments conventuels :

Le cellier de l’Abbaye :

Nous débutons la visite par les voutes en ruine et qui étaient le dortoir des frères convers ! Et attenant, je découvre le cellier qui a été remanié au cours de l’histoire.

D’ailleurs cette halle accueillait diverses réserves et une immense cuve conservait l’huile d’olive. Alors que le fond est dédié à la fabrication et au stockage du vin.

Le cloitre de l’Abbaye cistercienne du Thoronet :

Du cellier, nous accédons directement au cloitre qui n’est pas carré. En effet sa forme s’adapte entre la roche mère et la dénivellation du terrain.

Aussi, le cloitre est ouvert sur le jardin avec des arcade percées de baies géminées et d’un oculus. Et, au plus bas, il abrite le lavatorium, une fontaine.

Puis la galerie mène au réfectoire et au scriptorium, qui ont disparus avec le glissement de terrain. Nous continuons vers la salle Capitulaire.

le cloitre du l’abbaye cistercienne du Thoronet avec le clocher
le cloitre du l’abbaye

La salle capitulaire :

Les moines s’y retrouvaient tous les jours pour y lire un chapitre de la règle de Saint-Benoît. D’ailleurs la salle capitulaire est ouverte de des baies triples, symbole de la Sainte-Trinité. Et c’est aussi le lieu où se prenaient les grandes décisions au sein du monastère. Aussi, c’est l’une des seules pièces qui a des chapiteaux ornés de décors.

les colonnes et voutes du scriptorium de l’Abbaye du Thoronet
le scriptorium de l’Abbaye du Thoronet

L’Armarium :

Après quelques marches dans la galerie du cloitre, nous arrivons dans la petite bibliothèque. En effet, les livres et les incunables étaient conservés et gardés dans cette petite salle. Puis la galerie couverte de dalles d’argile mène dans l’église abbatiale et le dortoir des moines.

Le dortoir des moines :

Comme dans les dortoirs cisterciens, différentes pierres au sol, délimitent les cellules des moines. Et aujourd’hui, cette grande salle accueille les expositions temporaires de l’Abbaye.

L’Eglise abbatiale du monastère du Thoronet :

L’église est bâtie en calcaire parfaitement taillé, avec une grande nef et un transept avec des chapelles. Aussi, le chœur est couvert d’une voute en cul-de-four et ouvert de trois baies pour symboliser la Trinité. Et le tout est sobre et dénué de décors, sauf une statue de la Vierge à l’enfant et un Christ. En effet ce dénuement permet l’élévation de l’âme car il n’y a aucune distraction pour les moines.

De plus, l’église est un lieu de silence sauf pour les messes et les chants des offices. Et ici, l’architecture est au service de la prière et des chants ! Car le calcaire qui renvoie le son. Aussi l’Abbaye du Thoronet a été reconnu internationalement pour sa résonnance unique. En effet, elle est l’une des plus longue au monde !

l’intérieur de l’Abbaye cistercienne du Thoronet avec des voutes et colonnes
l’intérieur de l’Abbaye

Alors si vous désirez découvrir cet écho prolongé, je vous recommande la visite de l’Abbaye du Thoronet. De plus, des concerts sont organisés dans l’église tout au long de l’année. Et vous pouvez aussi assister à la messe du dimanche.

Pour plus d’infos sur les visites du monastère, suivez le lien ici.

Road trip et randonnées dans le Luberon en Provence :

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Continuez de suivre les voyages de Kat, abonnez-vous à la newsletter !

la façade du monastère cistercien du Thoronet avec des arbres
la façade du Thoronet

Pour continuer votre lecture …