Sardaigne VOYAGE

L’archéologie en Sardaigne

Tour nuraghe du site d'archéologie en Sardaigne
Difficulté
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐⭐

Je vous invite en Sardaigne, à la découverte des sites archéologiques de la civilisation nuragique. Ce voyage, en Ogliastra, nous transportera à l’Age de bronze dans les ruines d’un complexe monumentale dédié au mythe de l’eau. Puis, nous passons par le musée des menhirs gravés et l’Archeopark de Seleni avant une halte dans la grande forge des bonzettis.

ruine d'une cabane nuraghe du site d'archéologie en Sardaigne de Siri
ruine d’une cabane nuraghe

Archéologie en Sardaigne, la civilisation nuragique : 

Voyage en collaboration avec Sardaigne en Liberté

La Sardaigne est bien moins connue pour la richesse de ses sites archéologiques que pour ses plages paradisiaques et pourtant… La civilisation nuragique est le socle de la Sardaigne antique.

Et cette terre qui est le berceau de la civilisation nuragique, est apparu en Sardaigne durant l’Age de Bronze, au VIIIe siècle av J.C. D’ailleurs les Shardanes ou le peuple de la mer, étaient des guerriers qui combattaient les égyptiens, comme en témoignent les hiéroglyphes de « Ramses III face au peuple de la mer » à Médinet Habou.

De plus, en Sardaigne, les nuraghis ont laissé un riche patrimoine bâti et de statuaire avec des statuettes de cuivre fondus il y a plus de 3500 ans ! De plus, ces derniers ont laissé de nombreuses constructions monumentales, avec des villages et des tours défensives (les nuraghes), des lieux de culte, mais aussi de grandes tombes collectives.

Par ailleurs, ce territoire détaché du continent européen, est composé de très vielles roches et minéraux qui ont été exploités dès l’Antiquité. De plus, le plus ancien témoignage est l’obsidienne qui fut exportée dans tout le bassin méditerranéen dès la préhistoire.

paysage avec les tacchis de Sardaigne
les tacchis de Sardaigne

C’est pourquoi aujourd’hui, plus de 7000 nuraghes sont toujours visibles en Sardaigne et je vous emmène à la découverte de cette ancienne civilisation qui bâtissait des tours de lumière. C’est pourquoi, si vous desirez un voyage découverte de l’archéologie, contactez Sardaigne en liberté qui vous concoctera un séjour sur mesure.

La civilisation nuragique, l’une des cultures les plus insolites de Méditerranée.

les menhirs gravés de capovolto du site d'archéologie en Sardaigne
les menhirs gravés avec le capovolto

L’archéologie en Sardaigne : une brève Histoire de l’ile

La Sardaigne est caractérisée par l’occupation de la civilisation nuragique dont on a trouvé des vestiges datant entre 5000 à 1500 ans av J.C.

Puis aux environs de 4000 avant J.C., la civilisation protonuraghes a laissé de nombreux menhirs gravés, ainsi que les tombes des géants à la forme de tête de taureau.

De plus, entre 1500 et 500 av J.C., c’est l’Age d’or de la civilisation nuragique, en pleine Age de fer. D’ailleurs, le territoire est marqué par plus de 7000 nuraghes, des tours sur plusieurs niveaux, construites en bloc monumental de pierres équarris et couvertes de coupoles en pierre. Et sur divers sites, les fouilles ont mis à jour de nombreuses statuettes de pierre, de fer et de bronze qui représentent souvent de petits guerriers.

Enfin, les phéniciens, attirés par les richesses en minerai de l’ile, ont mis fin à la civilisation nuraghe environ 500 av J.C. Par la suite, l’Empire romain laissera des traces de son occupation avec l’amphithéâtre de Cagliari, des thermes et autres constructions.

Entree d'une cabane nuraghe
Entree d’une cabane nuraghe

Les sites pré-nuragique et nuragiques de Sardaigne :

Partons pour un voyage authentique en Ogliastra au travers du temps et de l’histoire de la Sardaigne, avec une première halte à Mandas, puis à Laconi au musée des menhir et enfin à Villagrande Strisaili.

le plateau de Mandas en Sardaigne
le plateau de Mandas en Sardaigne

L’archéologie en Sardaigne : Mandas et visite du site de Santa Vittoria-Serri

Ce grand site datant de la civilisation nuragique, est situé sur un haut plateau qui du haut des falaises, domine toute la plaine de Mandas. d’ailleurs, son nom vient de la chapelle Santa Vittoria, qui fut élevée à proximité du temple nuragique.

Nous arrivons alors dans un espace qui est dédié au culte de l’eau avec une citerne sacrée de forme circulaire et qui était alimenté par une source lointaine. Et autour je découvre pour la première fois les ruines de cabanes rondes qui étaient aussi bien des lieux d’habitation que des lieux de rassemblement. Mais aussi un temple, de forme rectangulaire avec une entrée. Toutes ces édifices étaient construits de blocs cyclopéens taillés.

Ensuite, nous arrivons dans l’enceinte des fêtes avec une galerie circulaire couverte sur une cour. C’est ici que se rassemblaient les pèlerins lors des fêtes pour les divinités locales surement dédiées à l’eau. Plus loin, nous traversons divers groupements de cabanes pour rejoindre la grande cabane de réunion avec des sièges tout autour.

C’est pourquoi, cette première approche de la civilisation nuragique qui a plus de 5000 ans, me donne envie d’en connaitre davantage !

L’archéologie en Sardaigne : Laconi et le musée des menhirs

Le musée de la ville et des menhirs est installé dans un ancien palais de Laconi et l’édifice a conservé ses fresques et décors intérieurs ainsi qu’une chapelle. Nous découvrons une succession de salles en enfilade aux décors variés.

Enfin, quelques salles sont dédiées aux menhirs qui datent de la période protonuraghes de 7000 av J.C. jusque l’Age de bronze. Et ces menhirs ont été découverts aux environs de Laconi et ont la particularité d’être gravés.

De plus, une grande partie des menhirs exposés au musée ont été gravés avant l’Age de fer et les seuls outils qui étaient à leur disposition à l’époque, étaient des pierres plus dures. Et la majorité des menhirs sont des figures masculines avec la représentation sous la ceinture du couteau et pour certains d’un homme retourné : il Capovolto.

Par ailleurs il a aussi des statues féminines qui ont une poitrine voire une porte pour le ventre mais aussi des statues menhir sans gravure.

Il capovolto, l’homme retourné des menhirs protonuraghes du museum de Laconi.

les menhirs gravés de capovolto avec le couteau du site d'archéologie en Sardaigne
les menhirs gravés de capovolto avec le couteau

L’archéologie en Sardaigne : Villagrande Strisaili, l’Archeopark Seleni

Situé sur les plateaux dominant la mer, l’Archeopark de Seleni est au cœur de la forêt de chênes, de hêtres et de châtaigniers. Et le lieu est idéal pour se rafraichir de la chaleur du bord de mer, car le parc abrite un restaurant et un préhistosite avec les reconstructions d’habitat nuragique et pre-nuragique.

Alors, nous visitons ce site accompagné d’un guide afin de mieux comprendre cette civilisation disparue. D’ailleurs une échelle de temps me permet de mieux situer les nuraghis. Car ces constructions monumentales ont été élevées à une période où les hommes du Sud de la France vivaient dans des cavernes ou en cabanes…

Ensuite nous visitons diverses reconstructions de l’habitat nuragique avec une cabane circulaire, une maison de bois, une cabane équipée de canalisation et qui servait de therme. Et la reconstruction du bateau transportant du cuivre au XVIe av J.C. met en évidence le commerce méditerranéen de l’époque. Enfin, plus loin les grandes statues des guerriers nuraghes nous regardent…

reconstrustion d’un habitat au park d'archéologie de Seleni en Sardaigne
reconstrustion d’un habitat au park d’archéologie de Seleni

Afin de continuer la visite, la tombe des géants est visible accompagné d’un guide du parc. Ces grandes tombes collectives ont la forme d’une tête de taureau symbolisant la force et la virilité. D’ailleurs la grande porte au centre de l’édifice, marque la frontière entre le monde des vivants et celui des morts. De plus ces grandes sépultures collectives exposent l’importance du culte des morts dans la civilisation nuragique.

L’archéologie en Sardaigne : Villagrande Strisaili, le complexe archéologique S’arcu’e is Forros

Ce site est géré par Archeonova et il permet de découvrir les ruines des fonderies de cuivre de la civilisation nuragique. Et c’est ici que les « bronzetti » ont été coulés à partir du IXe siècle av J.C. La visite permet de voir les ruines de plusieurs fours, mais aussi les moules en pierre des « Bronzetti ».

Les bronzetti sont des statuettes d’une quinzaine de cm qui représentent souvent des guerriers, des chefs de clan, des chasseurs, des bateaux… Et elles servaient probablement d’offrande car elles sont retrouvées dans les anciens temples ou puits des sites nuragiques.

De plus, le site abrite également un temple de plus de 17 mètres avec plusieurs chambres matérialisées par des murs de pierre. Au fond, le mur abrite un décor sculpté, avec une alternance de roches colorées.

Enfin plus bas, de nombreuses cabanes, des fours, un amphithéâtre et d’autres constructions ont été mises à jour. Et les fouilles sont toujours en cours sur ce site, en fonction des fonds disponibles.

les ruines du temple du site d'archéologie de S'arcu'e is Forros en Sardaigne
les ruines du temple du site d’archéologie de S’arcu’e is Forros

J’espère que vous avez aimé ce voyage dans le temps et l’histoire de la Sardaigne. Et après ce petit aperçu de la mystérieuse civilisation des nuraghes, je vous invite à en découvrir plus avec Sardaigne en liberté qui vous préparera un séjour découverte.

Et merci encore @laurent_pierson qui m’a accompagné dans cette aventure et pour le don de quelques images pour cet article dont l’image de couverture.

Road trip et Eco tourisme en Sardaigne :

Venez découvrir la Sardaigne avec road trip authentique ou les grottes et randonnées du Gennargentu et visiter la region d’Arbatax.

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Continuez de suivre les voyages de Kat, abonnez-vous à la newsletter !

coucher de soleil sur la Sardaigne
sunset sur la cote

Pour continuer votre lecture …