Provence Provence Alpes Cote D'Azur

Les gorges de la Nesque à pied

sur le chemin avec les falaises des gorges de la Nesque
Difficulté⭐⭐⭐
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐

Les gorges de la Nesque offrent l’un des plus beaux paysages de Provence et je vous emmène au-travers d’une randonnée à la découverte des nombreuses baumes, falaises, grottes et d’une chapelle troglodyte, au départ du village typique de Monieux. Je partage avec vous un itinéraire passant par les chemins oubliés avec de magnifiques points de vue sur le Ventoux et le plateau d’Albion.

Vue sur les falaises des gorges de la Nesque
Les gorges de la Nesque

En rando dans les gorges de la Nesque, le grand canyon du Vaucluse

Les gorges de la Nesque sont situées en région Provence-Alpes-Côte-D’azur, dans le département du Vaucluse, entre Carpentras, Villes-sur-Auzon et Sault. La rivière, alimentée par les eaux d’infiltration du plateau d’Albion, des Monts du Vaucluse et du Mont Ventoux, a façonné ce canyon étroit en creusant le calcaire de Monieux jusqu’au village de Methamis, 650 mètres plus bas.

Ce site moins connu que le canyon du Verdon, est classé Réserve de biosphère du Mont Ventoux afin de protéger la faune et la flore de ce lieu humide et encaissé avec des falaises de plus de 200 mètres et qui abrite également des sites de fouilles archéologique. En effet, les gorges étaient habitées depuis la nuit des temps par les hommes. Les pré-néandertaliens occupaient déjà les nombreuses grottes où ils pouvaient se cacher. Ils avaient accès à l’eau avec la rivière et aux forêts pour chasser et se nourrir et avaient la proximité d’un gisement de silex. Les maquisards ont eux aussi profité de ces caches naturelles avec des nombreuses baumes, des gorges où ils ont pu organiser la résistance.

Il est possible de découvrir les gorges de la Nesque en voiture par la route touristique de la corniche, qui longe une partie du cayon. Mais c’est à pied que je vous emmène, afin de pénétrer au cœur de ce milieu unique et préservé, par les anciens chemins oubliés.

« Cette Nesque s’engouffre dans une gorge
anfractueuse et sombre ;
et vient ensuite un point où le roc brusquement
et incroyablement se cabre …
C’est du Rocher du Cire qu’il s’agit :
Ni chat ni chèvre, ni satyre,
Je vous en réponds bien, jamais n’y grimperont ! »

Mes origines : mémoires et récits de Frédéric Mistral

Difficulté de la randonnée pour le canyon de la Nesque :

Je vous propose une boucle de 12 km pour 5h30 de marche, sans les pauses et 650 mètres de dénivelé. Ce parcours est un peu long mais il permet de découvrir les chemins oubliés du canyon, ces sentiers où l’on ne croise personne !

Cette boucle est difficile, technique, sur un sentier rocailleux et sur la seconde partie des passages d’escalade sont parfois équipés de câbles mais pas tous. Il faut donc grimper, passer par des sections aériennes à la croisée de nombreux chemins où il est facile de se perdre. De plus si la Nesque est en eau, il peut être difficile voire dangereux de la traverser.

Carte IGN de l'itinéraire des gorges de la Nesque
l’itinéraire des gorges de la Nesque

Itinéraire de la rando pour les gorges de la Nesque par les chemins des maquisards :

La rando débute directement au plan d’eau du Bourguet au petit village de Monieux, à 625 mètres d’altitude. Et je choisi de commencer cette boucle par la visite du village, puis par les hauteurs avant de rejoindre le fond du canyon.

Le village de Monieux : 

Ancien village fortifié du XIIe siècle, je retrouve quelques vestiges des fortifications avec les portes qui permettaient d’entrer au cœur du village avec son château. Je devine le mur d’enceinte qui englobait les parties hautes du village et qui était dominé par la tour de Guet.

Je fais un petit détour afin de visiter l’église Saint-Pierre de Monieux, qui est une église Romane avec une magnifique coupole sur trompes.

Puis je décide de monter en direction de la tour de guet, afin d’avoir un point de vue sur le village et le plateau d’Albion.

Sur le GR9

De là, je redescends et retrouve le GR 9 et je poursuis par une montée continue sur les hauteurs du canyon de la Nesque. Ce sentier à flanc de colline m’offre un panorama sur le plateau d’Albion et Sault ainsi que sur le lac de Monieux. Je continue sur quelques kilomètres jusqu’à l’intersection où je prends le chemin qui descend à Gauche.

Le sentier des chapelles :

Je longe un champ de lavande avant de continuer par une forêt de chênes en direction du canyon et lorsque j’arrive à un premier point de vue, je fais une petite pause et prends le temps avant de plonger dans ces étroitures. Le sentier traverse la route de la corniche où je croise quelques vélos avant de replonger en direction de Peïsse.

Les profondeurs des gorges de la Nesque :

Me voici dans le canyon, je longe les falaises par un sentier en balcon avec des passage aériens qui offrent de spectaculaires point de vues à l’intérieur des gorges. La descente se poursuit et quelle apparition lorsque j’arrive à la chapelle Saint-Michel de Anesca.

La chapelle troglodyte de Saint Michel de la Nesque :

La chapelle Saint-Michel de Monieux date du XIIe siècle. Elle est blottie sous les grands surplombs de la falaise ou plutôt, camouflée dans cet environnement spectaculaire. Une échelle permet d’atteindre les vires supérieures. C’est évident, ce lieu est idéal aussi bien pour les moines que pour les maquisards !

La rivière au fond des gorges de la Nesque :

Puis je traverse la rivière qui est complètement asséchée à cette période. Et je remonte sur l’autre versant en direction de Saint-Hubert et La Peisse, avec des passages en bord de falaise.

Carrefour de la Peisse :

De ce carrefour, il est possible de directement revenir à Monieux (sur la Gauche) ou de continuer par les sentiers oubliés du canyon.

Je continue en prenant le chemin de Droite et je redescends encore à droite en direction du canyon. J’arrive alors sous le site de fouilles archéologiques qui est protégé par un grillage.

Le site archéologique : abri moustérien du Bau de l’Aubesier :

La présence de l’homme est attestée sur ce site depuis la préhistoire avec la présence de silex et d’os et c’est l’un des plus importants gisements du paléolithique moyen en Provence. Après une observation lointaine du lieu, je poursuis la descente.

La rivière des gorges de la Nesque :

Peu avant d’arriver dans le lit de la Nesque, le passage est équipé d’un câble qui est plus accessible sur la Gauche. Je longe la rivière sur une cinquantaine de mètres vers la Gauche, avant de retrouver un chemin marqué de bleu, qui remonte vers la route. La dernière section du sentier se perd dans de petits éboulis rocheux, mais de toute façon il suffit de rejoindre la route et il y a quelques petits cairns pour nous aider.

Arrivée sur la route, je prends à Gauche pour rejoindre le belvédère où je fais une pause casse-croute avec des cyclistes.

Le belvédère de Castellaras et le rocher de Cire des gorges de la Nesque :

C’est la pause incontournable de tous les cyclistes du jour, on s’assoie, on discute et l’on admire les falaises du rocher de la cire en face de nous.

De là, je poursuis par les escaliers avec un marquage bleu et j’attaque la troisième descente de la journée. Cette descente comporte des passages aériens et délicats, notamment avec un pas sur une planche entre les parois, face au vide.

Le fond du canyon :

Je continue la descente jusqu’au lit de la rivière où un câble aide pour la traversée lorsqu’il y a beaucoup d’eau. Un peu sur la Gauche, je commence la dernière remontée pour m’extraire du fond des gorges, en direction de la Peisse, avec deux passages d’escalades délicats et il n’y a pas de câble pour s’aider.

Puis la sente traverse une forêt de mousse, ensuite une végétation dense pour aboutir au GR 9, avec de beaux points de vue sur le Mont Ventoux.

Vue sur les gorges de la Nesque et le Mont Ventoux
les gorges de la Nesque et le Mont Ventoux

Retour sur Monieux

De là, je pars à gauche pour rejoindre le carrefour de la Peisse. En chemin, je longe un magnifique champ de lavande et je découvre quelques pierres de silex, ces pierres tellement convoitées par les hommes préhistoriques ! et je continue en direction de Monieux et du lac par un chemin confortable.

C’est donc un long parcours, avec trois descentes et trois remontées dans le canyon. Ce circuit me permet de m’imprégner du lieu, de son histoire et surtout de l’histoire de l’humanité. Un lieu où les hommes ont appris à survivre et à utiliser des outils. Un lieu d’habitation, de protection et qui a toujours été occupé depuis des centaines de milliers d’années. Je vous emmène donc, dans un musée de plein air.

Pour plus d’infos sur les itinéraires de la région, je vous recommande un Topo guide. Mais il permet aussi de participer à l’entretient et au marquage des chemins avec la fédération de randonnée.

Road trip et randonnées dans le Luberon en Provence :

Venez passer quelques jours dans la région du Luberon avec la visite des villages de Sault, Lourmarin, Saignon, Gordes, Roussillon ou visiter Apt et randonner dans les gorges de la Méouge ou dans les environs avec la découverte du Parc Géologique autour de Viens, l’Arche du Portalas et la forêt de Cèdres, ou le Colorado provençal, les échelles de l’Oppedette, le Mourre Negre sommet du Luberon, les gorges de Veroncle, les étroites gorges de Régalon et la boucle de l’Aigue Brun.

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Continuez de suivre les voyages de Kat, abonnez-vous à la newsletter !

Vue sur les falaises des gorges de la Nesque
Les gorges de la Nesque

Pour continuer votre lecture …