Grands Causses et Parc National des Cévennes – Dolmen, Menhir et cromlech en balade

Cromlech du Causse de Blandas

Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte des Mégalithes, situés dans les régions des Cévennes, des monts Lozère et du Larzac, à cheval sur les départements du Gard, de la Lozère et de l’Hérault. Ces mégalithes ont été érigés entre 5000 et 200 ans avant JC et ils sont dans l’ensemble plus récents, mais aussi bien plus nombreux que ceux de Bretagne et c’est une concentration exceptionnelle en France, avec plus de 900 monuments, comprenant Dolmens, menhirs et cromlechs, et nous allons en découvrir quelques-uns ensemble.

dolmen avec une statue menhir gravée

Dès le néolithique, la région des grands Causses, était fortement habitée par des communautés agro-pastorales qui vivaient de la culture céréalière, de l’élevage d’ovins, ainsi que la chasse, de la pêche et de la cueillette. Ils défrichent et créaient des espaces de pâturages, c’est alors que l’homme commence à dessiner le paysage en aménageant le territoire pour l’élevage avec le déboisement et en terrassant pour ses cultures. De plus, son installation dans cette région sera aussi favorisée par l’exploitation des minerais de fer, de cuivre ou de plomb et quelques-unes de ces mines étaient déjà exploitées dès 2500 ans av JC.

Dolmen du causse de Blandas

Organisées en petits groupes, ces populations du néolithique sont à l’origine de ces installations de Mégalithes qui seront utilisées pendant quelques milliers d’années, les Menhirs et Cromlech comme lieux de culte et pour les sépultures ils construisent des dolmens. On suppose que les sites étaient implantés en fonction de l’organisation sociale et territoriale des différents groupes et les pierres utilisées, peuvent faire plusieurs tonnes et sont souvent extraites et taillées à plusieurs centaines de mètres voire plus, de là où elles seront installées.  

Par la suite, de nombreux menhirs seront couchés au moyen-Age, avec la volonté de détruire les cultes païens, ou les pierres ont pu être aussi réemployées en matériaux de construction. Il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour effectuer des fouilles sur de nombreux sites et le XXe pour les protéger et les mettre en valeur.

Je commence la visite avec le village préhistorique de Cambous, à Viols les Fort, sur la commune du pic Saint Loup au Nord de Montpellier. Construit il y a près de 5000 ans, le village de Cambous est considéré comme “le plus vieux village en pierre de France”, et il date de l’Age de cuivre. On retrouve les vestiges de murs épais d’une quarantaine d’habitations, et il faut imaginer que les toitures étaient de chaume.

A proximité, je pars sur le sentier archéologique de Viols les Fort, à la découverte des sépultures de l’Age de cuivre, avec le Circuit des Drailles, qui nous fait parcourir une petite boucle et découvrir des tombes datant entre 3800 ans à 2300 ans et de magnifiques chênes qui sont les patriarches.

Ce sont des tombes ovales qui sont composées de murs de pierres sèches et étaient à l’origine couvertes de lauzes et des fragments d’ossements humains et de céramiques ont été découvert dans les chambres mortuaires (les fouilles ont aussi permis de confirmer qu’elles ont été réutilisées ultérieurement). Les tombes ovales sont des sépultures collectives et le plus souvent pour les membres de la même communauté. La seconde, la Tombe de Cazarils est ornée de la statue menhir avec un visage gravé dont les yeux nous regardent.

Puis on découvre le Dolmen de la Draille, avec un long couloir de dalles massives qui mène à la chambre funéraire qui est couverte. Le tumulus qui recouvrait le tout a été détruit lors de l’aménagement du chemin de transhumance qui longe ce monument.

Les dolmens sont donc des sépultures collectives, et ce sont des constructions mégalithiques, c’est-à-dire composées de pierres de grande taille et souvent couverte de lourde dalle massive, quelquefois précédée d’une anti-chambre, qui est accessible par un couloir qui s’ouvre sur l’extérieur. Un tumulus de pierres permettait de camoufler ces constructions, qui aujourd’hui ont le plus souvent disparus ainsi que la dalle de couverture. Les Dolmens sont des sépultures qui ont une chambre funéraire où l’on entreposait les morts, accompagnés d’objets personnels et sont souvent situés sur des hauteurs afin que les vivants se souviennent des anciens. Quelques fois les sites ont été de nouveau occupé au cours de l’histoire et il n’est pas rare d’y retrouver des ossements ou des objets plus récents.

Dolmen de Prunarede

Je reprends la route pour Saint Maurice de Navacelles, le long des gorges de la Vis et je pars découvrir le dolmen de la Prunarède. Il date d’environ 3000-2500 ans av JC et il est accessible seulement à pied et depuis l’abandon du domaine agricole de la Prunarède, seuls quelques personnes viennent visiter ce site. Les grandes dalles de pierre de ce Dolmen viennent d’une strate qui sont à une centaine de mètres plus loin et le couloir qui permettait d’accéder à la chambre funéraire en était également recouvert. Lors des fouilles archéologiques de la fin du XIX e et du XXe siècle, on y a découvert des ossements humains et une perle de cuivre qui témoignent de la période de l’utilisation de ce site. Du tumulus, il n’en reste que des traces…

Plus au Nord du cirque de Navacelles, je découvre le Cromlech de Lacam de Peyrarines. Le cromlech s’étend sur plus de 100 mètres de diamètre et compte une quarantaine de menhirs en calcaire espacés d’environ 6 mètres. Un menhir de 2,5 mètres et plus grand que les autres, s’élève au centre du cercle. On trouve à quelques centaines de mètres à l’ouest un dolmen et un menhir qui viennent compléter cet ensemble mégalithique.

Cromlech du Causse de Blandas

Un cromlech est un monument mégalithique préhistorique constitué par un alignement de monolithes verticaux (menhirs), formant une enceinte de pierres levées, généralement circulaire. Parfois un menhir est placé au centre.

Voilà, en se baladant dans cette région, nous rencontrons donc de nombreux sites mégalithiques sur les bords de route. Alors n’hésitez pas à venir découvrir ce patrimoine et qui est encore plus important qu’en Bretagne. De plus le site du Cirque de Navacelles est un incontournable à découvrir à pied ou en voiture!

Cirque de Navacelles

Texte et photos ©COQ Catherine

2 commentaires sur “Grands Causses et Parc National des Cévennes – Dolmen, Menhir et cromlech en balade

Répondre à Clo' Voyage Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s