Venezuela – Los Nevados – village des Andes

Venezuela – Los Nevados, Sierrra Nevada

Situé à 2500 mètres d’altitude au cœur du parc national de la Sierra Nevada, Los Nevados est un village typique des Andes du Venezuela. Son nom, Nevada, vient du mot neige car les neiges éternelles sont très présentes dans cette région montagnarde tropicale, qui est séparée de Merida par de nombreux sommets de près de 5000 mètres.

Fondé en 1591 lors de la colonisation espagnole, ce village a conservé tout son caractère authentique de par son isolement et les difficultés de s’y rendre. Ses principales activités sont l’agriculture ainsi que le tourisme avec de nombreuses balades à pieds ou à dos de mules. Je vous conseille de rester quelques jours pour profiter pleinement de ce lieu et de l’accueil très chaleureux de ses habitants qui vous transporteront quelques centaines d’années en arrière.

On accède au village en téléphérique ou en 4×4, et c’est avec cette dernière option que je m’y rends, conduite par mon guide Ilde. Lorsque nous arrivons sur les hauteurs de la ville, nous traversons des forêts tropicales humides avec de nombreuses fougères arborescentes et de belles orchidées blanches en bord de route, puis plus haut, ce sont les pentes arides ou cultivées des Andes qui s’offrent à nous avec des arbres gigantesques sur lesquels pendent des lichens appelés, barba del viejo : la barbe du vieux.

 Nous ferons une première pause pour découvrir une boisson locale à partir de maïs fermenté et au moment de payer, c’est toute la tragédie du Venezuela et de sa situation actuelle qui est face à nous, avec la nécessite de payer avec des liasses de billets pour ce qui serait chez nous somme modique.

Nous continuons notre route qui est de plus en plus aérienne et vertigineuse avant de rejoindre Los Nevados et la posada où je séjournerai quelques jours avec une magnifique vue sur les Andes et la vallée. La nourriture est généreuse avec beaucoup de légumes de production locale, toujours accompagnés d’un jus de fuit frais.

Je loge juste en contrebas de la place principale Bolivar avec son église catholique et plus haut s’élève la rue principale avec son architecture typique des maisons coloniales espagnoles, avec leurs cours intérieures et couverte de tuiles de terre cuite.

 Nous continuons à pied sur les hauteurs du village pour découvrir une vie traditionnelle avec des paysans qui labourent leurs champs à l’aide de charrue avec des bœufs car les terres sont inaccessibles en tracteur. On cultive la pomme de terre, les haricots noirs, les oignons, le blé… selon des techniques ancestrales. Autour des fermes, des cochons de races différentes sont engraissés puis fumés.

Les véhicules sont plutôt rares dans ces régions, et c’est donc avec des ânes, des mules ou des chevaux que l’on se déplace. Et c’est avec la mule Kapatas que je pars en balade de l’autre côté de la vallée, et nous serons accueilli dans la chapelle privative de El Carizzal au cœur d’une ferme traditionnelle d’une vieille famille de colons espagnols. L’espace de vie est composé d’un bâtiment de plein pied avec ses 2 cours intérieures, une avec un jardin fleuri, et la seconde, avec un atrium, une citerne et un récupérateur d’eaux de pluie.

De retour au village, c’est à l’école que nous ferons une première pause dans une des deux salles de classes au décors simple et sobre, puis la détente de fin de journée se fera sur la place principale du village, en compagnie du maire, de sa secrétaire et du policier de cette vallée reculée. Un moment de partage sur le thème de la plaisanterie et de la rigolade, car on vit joyeusement dans ces montagnes généreuses.

Sur la route du retour, les Frailejon (ou Espeletia, famille des asteraceae) plante endémique des Andes avec une rosace duveteuse, nous offrent un spectacle rare de sa magnifique floraison jaune.

Venezuela – Sierra Nevada

Quels beaux moments de partage et quelle magnifique nature. Le Venezuela est idéal pour le tourisme qui ne permet plus de faire vivre les populations locales, et pourtant tout est là, les infrastructures, les guides formés, la nature, la faune et la flore et je vous conseille vivement de venir découvrir les beautés de ce pays et accompagné de guides. Vous n’avez aucun risque à découvrir le Delta de l’Orenoque, la réserve animalière du ranch de El Cedral et pour les plus sportif, Merida en multi-activités et le trekking de 6 jours au Roraima.

Texte et photos © COQ Catherine

Frailejon ou Espeletia

3 commentaires sur “Venezuela – Los Nevados – village des Andes

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s