meandres dans les gorges de la Méouge
Difficulté⭐⭐⭐
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐

Au cœur des montagnes méditerranéennes des Hautes-Alpes, les gorges de la Méouge proposent plusieurs circuits de randonnée et je vous emmène aujourd’hui sur une boucle rafraichissante. Cette balade incontournable évolue à l’ombre des arbres et permet de faire des pauses au bord de l’eau pour se baigner dans les vasques turquoise de la rivière.

cascade des gorges de la Méouge
cascade des gorges de la Méouge

En rando dans les gorges de la Méouge :

Située au Sud du département des Hautes Alpes, en région Provence-Alpes-Côte-D’azur, la Méouge prend sa source dans la Drome et se jette dans le Buëch 40 km plus bas. En chemin, elle a creusé ce canyon calcaire sur quelques kilomètres, entre la Montagne de Lure et le sommet de Chabre dans le Parc Naturel Régional des Baronnies. Au carrefour entre Sisteron, Laragne-Montéglin et Buis les Baronnies, les gorges de la Méouge sont accessibles par le village de Châteauneuf de Chabre sur la commune de Barret-sur-Méouge dans le Val Buëch-Méouge.

Se baigner dans ses eaux turquoise est un incontournable touristique de la région, mais partir à pied le long du canyon est encore le meilleur moyen de découvrir ces gorges protégées par une Reserve Biologique Naturelle avec des zones classées Natura 2000.

Je vous emmène sur un parcours qui serpente sur les deux versants du canyon avec un départ à l’ombre des hêtres et pins sylvestre et le retour par le versant au soleil sous les chênes et pins. Malgré la proximité de la route, le bruit de l’eau, des grenouilles et des cigales couvrent les klaxonnes des voitures.

Apres les nombreuses montées et descentes de ce parcours, la détente dans les vasques turquoise de la Méouge est le meilleur moment de la journée.

Difficulté de la randonnée dans les gorges de la Méouge :

Cette rando n’est pas une simple balade familiale, avec une impression de montagnes russes, le dénivelé total de la journée est de 780 mètres pour 13 km et environ 5h de marche sans les pauses. Le chemin est marqué en jaune (petite randonnée)

Cette rando est difficile, avec des passages délicats et des traversées dans des pierriers sur un chemin étroit, avec de nombreux passages où la chute est interdite. Ne pas y aller par temps de pluie car il y a de nombreux torrents à traverser et un versant est interdit l’hiver car des cascades de glace de forment sur le sentier.

De plus, ces gorges de la Méouge sont à 600 mètres d’altitude, il y fait chaud, et il faut prendre suffisamment d’eau pour les montées du retour. Heureusement une grande partie de ce circuit est à l’ombre des arbres et le courant d’air du canyon rafraîchit l’atmosphère.

Mon équipement pour la rando pour les gorges de la Méouge :

Je vous recommande d’être bien équipé sur cette rando, pour votre sécurité et votre plaisir 

Itinéraire de la rando pour la boucle autour des gorges de la Méouge : 

En voiture, je passe par Sisteron et je longe la Durance pour rejoindre Ribiers en suivant la direction des Gorges de la Méouge. Puis à Châteauneuf de-Chabre, ne pas prendre la route vers Entonaves mais continuer pour se garer sur les grands parkings des Gorges de la Méouge.

Je pars à pied le long de la route sur 200 mètres pour prendre le chemin marqué rouge et jaune (GR de pays) qui descend vers la rivière et le pont Roman.

Le pont Roman sur la Meouge à 553 mètres d’altitude :

Je prends le temps de faire le tour de ce magnifique pont de pierre avec ses 3 arches. Il est tôt, tout est encore à l’ombre et le chemin traverse sur le pont et je continue en passant par les ruines d’un ancien moulin pour arriver à une magnifique cascade en passant par des monticules de bois flottés.

Je reviens sur mes pas afin de prendre le sentier qui s’élève au-dessus de la rivière. Je continue en suivant le marquage de GR de pays par un chemin qui monte et descend dans les forêts de pins, en restant rive droite de la Méouge. Ce versant est à l’ombre toute la matinée et le vent qui s’engouffre dans le canyon, rafraîchit l’air.

Le long des gorges de la Méouge sous le banc du Bouc :

Ce passage est magnifique, avec le point de vue sur la maison à flanc de falaise. Puis le sentier continue sur quelques kilomètres, en alternant passage dans la forêt ou au bord de l’eau. Je fais une pause afin de regarder les cingles plongeurs au bord de cette eau turquoise, avec sur les rives, des lavandes en fleurs.

La passerelle des méandres de la Méouge 572 m :

Cette section est bucolique avec des tables de pique-nique au bord de l’eau, puis une passerelle permet de rejoindre la route, dernier passage avant 4km.

Je continue sur le sentier qui monte et descend dans la forêt accompagnée par le bruit de l’eau, le croassement des grenouilles et le chant des cigales. Selon les versants, je découvre de nombreuses fleurs sur les bords du chemin, avec des campanules, des orobanches, divers orchis, des phalangère roses, des aristoloche…

La roche coupée :

D’ici j’ai un magnifique point de vue sur les falaises, sculptées par le plissement des strates. Encore 40 minutes de marche par atteindre le doigt.

Le rocher du Château des gorges de la Méouge à 635 mètres :

J’arrive enfin à ce rocher avec sa silhouette humaine et le sentier passe juste à ses pieds.

Puis l’itinéraire traverse ici une zone délicate et qui est interdite l’hiver car il faut traverser les cascades en glace. La sente serpente et traverse des pierriers, remonte, contourne les cascades, traverse des pierriers passe par des sources pétrifiantes avec des passages avec des câbles.

Carrefour de Gourgous 700 mètres, le carrefour des chemins :

Apres environ 5km du départ, je suis sur le GR de pays, je le quitte maintenant pour prendre à droite en suivant les marquages jaune (sentier de petite randonnée). Je continue sur une large arrête rocheuse avant de descendre vers un torrent et je traverse sur des blocs construits. C’est le moment de faire une pause à l’ombre et au bord de l’eau car il commence à faire chaud.

De là, j’arrive rapidement sur la route goudronnée qui mène à Saint-Pierre-Avez. Je descends à droite sur la route pour la rivière.

Le pont de Saint Pierre sur la Méouge à 627 mètres d’altitude :

Je travers la Méouge et continue 200 mètres sur la route, de Droite pour rejoindre le départ du sentier sur la Gauche.

La côte chaude :

La côte chaude, porte bien son nom et Le sentier grimpe en plein soleil pour passer au-dessus des falaises. La montée est dure et heureusement la forêt arrive rapidement et je passe à l’ombre des chênes et des pins. Les cigales m’interpellent et je les surprends en plein acte de reproduction ! Cette montée offre de nombreux points de vue sur les Baronnies et j’aperçois même le Mont Ventoux au loin.

Le belvédère de côte chaude à 790 mètres d’altitude :

Encore une montée qui aboutit à une descente qui est assez raide en forêt. De là, le chemin reste en forêt pour rejoindre une petite route après avoir traverser un torrent et remonter en direction du champ d’atterrissage des parapentes.

Le parking de l’air d’atterrissage de parapente, l’Issoire à 739 mètres :

A partir d’ici, le chemin longe une petite route goudronnée sur plus de 2km pour le hameau de Pomet, puis encore 1,5km pour le parking. Heureusement, cette route est très étroite et très peu empruntée et je n’y ai croisé aucun véhicule…

Le Pomet et le banc du Bouc des gorges de la Méouge :

Cette section de route est en belvédère sur le canyon et je croise des résurgences pétrifiantes en descendent au bord de la route jusqu’au parking du départ.

Baignade dans les gorges de la Méouge :

De retour à ma voiture, j’attrape le maillot de bain et mon thermos afin de m’hydrater et direction la rivière où je trouve une étroiture pour m’installer et profiter d’un bain à remous pour me détendre après cette bonne marche.

Le bilan de cette journée est au PLUS, grâce à la possibilité de se baigner dans cette magnifique rivière turquoise avec ses trous d’eau, ses cascades et jacuzzis naturels.

Road trip et randonnées dans les Alpes de Hautes Provence :

Venez passer quelques jours dans la région de Digne les Bains pour :

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Continuez de suivre les voyages de Kat, abonnez-vous à la newsletter !

les meandres des gorges de la Méouge
les gorges de la Méouge

Pour continuer votre lecture …