vue sur le village et la Durance au travers des falaises des pénitents des Mées
Difficulté⭐⭐
Mon avis     ⭐⭐⭐⭐
le village et les falaises des pénitents des Mées

Les remarquables falaises des Pénitents des Mées m’ont toujours fascinée et je vous emmène aujourd’hui à la découverte de ce site étonnant par une jolie boucle à pied. Je complète cette balade avec une déambulation dans les ruelles moyenâgeuses du village.

En rando autour des Rochers des Mées

Ces étranges silhouettes rocheuses sont situées en région Provence-Alpes-Côte-D’azur dans le département des Alpes de Haute-Provence, entre Manosque, Oraison, Sisteron et Digne-les-Bains et aux confluences de la Durance et de la Bléone.

Composées de conglomérat, avec les galets des contreforts du plateau de Valensole, l’érosion des glaciers puis de la pluie ont sculpté ces falaises. Ce travail de l’eau sur la roche a formé ces escarpements aux formes très découpées et qui apparaissent telles les silhouettes de pénitents avec leurs capuches pointues.

Perçus comme de véritables protecteurs de la cité par ses habitants, le vieux village des Mées est construit directement au cœur des falaises, ce qui occasionna la destruction de quelques maisons en 2019 lors de l’effondrement d’un pénitent.

Je vous emmène autour de ces remarquables formations aux portes de la Réserve Géologique de Haute-Provence, par une marche qui alterne entre crêtes aériennes, arches, canyons étroits et forêts et qui se termine dans ce mystérieux village, chaperonné par des pénitents dorées.

Les Mées, un site atypique protégé par la légende des pénitents

Kat
vue sur le village et la Durance au travers des falaises des pénitents des Mées
Vue sur la Vallée de la Durance

Difficulté de la rando en boucle autour des Mées :

Cette boucle découverte, d’environ 5 km pour 200 mètres de dénivelé, permet de parcourir le cœur du massif en passant par les sommets.

Ce parcours peut paraitre facile, mais il comporte de nombreux passages aériens au bord des falaises et il est facile de glisser sur cette roche assez instable. Je vous déconseille donc, de sortir du sentier et de tenter de descendre directement vers le village depuis les crêtes et de ne pas y aller par temps de pluie ou de fort vent.

Prévoir de bonnes chaussures de marche, de l’eau et surtout je vous conseille d’avoir une bonne appréhension du vide.

Itinéraire de la randonnée découverte des Pénitents des Mées : 

L’accès, en voiture, se fait soit au Nord par Sisteron et Châteaux-Arnoux-Saint-Auban, par Manosque et Oraison depuis le Sud ou par Digne-les-Bains par le Nord-Est. Depuis Volonne et Malijai, un grand parking permet de stationner aux pieds des pénitents des Mées, à côté du village.

Je pars à pied directement depuis le parking, par une petite route en direction du village, sur la droite en regardant les pénitents.

J’entre directement dans le village par la rue du Rocher aux pieds des falaises. Je remonte cette ruelle puis prends à Droite par la rue Saint Roch en direction de la chapelle des pénitents. Il est très facile de ne pas se perdre dans ce village où de nombreuses ruelles se terminent en cul de sac aux pieds des pénitents. Puis je passe sous des arches qui étaient d’anciennes portes de la cité fortifiée du moyen-Age et je continue de monter en direction de la chapelle.

Chapelle Saint-Roch des Pénitents des Mées :

Le sentier monte en longeant les falaises et je m’élève au-dessus du village par une sente aménagée et taillée dans la roche. Je serpente dans ce poudingue pour arriver à la chapelle Saint Roch à 460 mètres d’altitude, qui est construite en galets.

Apres une petite pause panoramique sur les toitures des Mées, je continue en direction du col des Pénitents par des marches taillées directement dans le conglomérat. Puis, j’arrive à un superbe point de vue. Attention, maintenant le sentier toujours aérien, n’est plus sécurisé.

Sur les têtes des pénitents des Mées :

Le sentier continue de longer le massif et je découvre ces incroyables falaises depuis le haut avec des canyons sculptés par la pluie. Puis le sentier arrive au premier sommet des Mées et je continue sur les crêtes en serpentant au milieu de pins d’Alep qui poussent sur les têtes des pénitents !

Enfin, plus haut, la vallée de la Durance s’offre à moi avec ses nombreuses cultures d’arbres fruitiers le tout, dominé par la montagne de Lure. Je poursuis en longeant une succession de lames de rochers, formées par l’érosion de l’eau.

L’arche des pénitents des Mées :

J’arrive alors face à une arche naturelle, une fenêtre sur la vallée de la Durance et le lieu est idéal pour une pause-café.

Je continue ma marche sur le sentier qui domine ces étranges falaises au couleurs dorées avec un rayon de soleil, afin de rejoindre le col des Mées.

La grande Arche des pénitents des Mées
La grande Arche

Le Col des pénitents des Mees à 590 mètres d’altitude :

La descente débute alors en versant Nord, dans une forêt de chênes pour rejoindre le point de vue de Millet.

Le belvédère Jean Millet :

Jean Millet, a créé cette extension au chemin en 1994, afin de faire le tour complet du massif. Cette section de sentier est taillée dans la forêt avec de nombreuses marches et n’offre que quelques points de vue sur les pénitents et sur la vallée.

 Apres de nombreuses marches, j’arrive enfin aux pieds des penitents à 460 mètres d’altitude, et il me reste 2km pour rejoindre le village par un chemin confortable qui longe le bas des falaises.

Je prends le temps d’admirer quelques trous dans les roches, puis je remonte par-ci ou par-là pour observer la VAGUE des rochers 😊

Enfin j’arrive aux grottes et au tunnel de la mine qui détourne les eaux du vallon de la combe à l’arrière du village afin d’éviter d’inonder ses ruelles.

Me voici de retour au vieux village et je prends le temps d’admirer sa structure et ses belles façades.

Visites des vieux quartiers des Mées

Fortifié dès le XIe siècle, Les Mées est une commune agricole, dont la principale richesse vient de sa production d’huile d’Olive. Cette économie est aujourd’hui complétée par des centrales solaires voltaïques, parmi les plus productives de France.

Le vieux village est de forme auto défensif, avec des maisons alignées contre le rempart pour en protéger l’accès. La porte Saint Christol était sur les murs du rempart médiéval et je découvre quelques maisons en encorbellement typiques des agrandissement intra-muros du moyen-Age.

Puis j’arrive à la porte Crose, qui mène à la maison des Croses avec son portail du XVIe siècle et ses colonnes à bossage.

Je continue pour l’Eglise Notre Dame de l’Olivier qui trône au bas du vieux village. Elle date du XVe siècles mais elle fut de nombreuses fois remaniées, ainsi que sa tour clocher en galet surmontée d’un campanile de fer forgé.

En face, la Fontaine de la République marque le début de l’ère moderne et de l’agrandissement du village sur les terres agricoles.

J’ai adoré cette belle journée, avec une belle et courte rando dans un paysage atypique de la Provence, complétée par la visite d’un village authentique. C’est aussi dans cette énergie incroyable, que Sandrine fabrique des bougies naturelles aux parfums de Grasse et aux vertus énergisantes et vous pouvez découvrir sa boutique sur ce lien.

Road trip et randonnées dans les Alpes de Hautes Provence :

Venez passer quelques jours dans les Alpes de Haute-Provence afin de randonner autour de la passerelle himalayenne de la Durance, ou dans les gorges d’Oppedette, parcourir le Géoparc avec la boucle de la lame de Facibelle, ou monter à l’incontournable Mont Pelat, découvrir le fameux lac d’Allos, mais aussi découvrir la charmante petite ville de Digne les Bains ou de Colmar les Alpes.

Merci pour la lecture de mon article de blog ! Texte et photos ©COQ Catherine

Continuez de suivre les voyages de Kat, abonnez-vous à la newsletter !

vue sur les pénitents des Mées et sur la vallée de la Durance
vallée de la Durance

Pour continuer votre lecture …